Ecoutez Radio Sputnik
    Le Petit Prince

    Le Petit Prince est un premier réfugié de notre Terre ?

    © Flickr/ thepeachpeddler
    Points de vue
    URL courte
    Par
    3103
    S'abonner

    Nous ne pouvons pas créer la machine à remonter le temps et redevenir des enfants. Nous avons grandi et resterons adultes. Mais nous pouvons essayer de retrouver le monde onirique de l'enfance, éveiller l'enfant qui existait en nous. Regarder de nouveau les choses avec des yeux innocents. De poser des questions. Être étonné. Chercher.

    Dans quelle mesure Antoine de Saint-Exupéry est l'aviateur de son « Petit Prince »? Etait-il aussi solitaire que son héros? Aurait-il cherché à rencontrer le cœur solitaire du Petit Prince? Et qu'est-ce que le Petit Prince cherchait, en quittant sa Planète? Est-ce les paroles perfides de la Fleur ont semé un doute dans son cœur? Il a tout laissé — la Planète, les baobabs, la Fleur… il est parti chercher… on ne sait pas toujours — ce qu'on cherche:

    « — Où sont les hommes? demanda poliment le petit prince.

    La fleur, un jour, avait vu passer une caravane.

    — Les hommes? Il en existe, je crois, six ou sept. Je les ai aperçus il y a des années. Mais on ne sait jamais où les trouver. Le vent les promène. Ils manquent de racines, ça les gêne beaucoup ».

    Vous entendez? Est-ce une histoire d'enfant, comme on tente parfois de le croire… C'est une fable qui inspire depuis des dizaines d'années les adultes. Tout aussi sérieux qu'on essaie de nous faire paraitre…

    Il y a des rencontres inattendues aussi. Telle était pour Srdjan Simic, le metteur en scène serbe de "le retour vers le texte du « Petit Prince »:

    « J'ai décidé de monter le Petit Prince, parce que c'est un de mes livres préférés. En plus, j'ai dirigé un studio théâtral à Moscou, et une actrice de ce groupe de comédiens-étudiants, a décidé de présenter un extrait du livre. Quand j'ai vu cette jeune fille lire un passage de ce livre, j'ai compris que je tenais le héros principal de l'histoire. Et cette actrice a créé le rôle-titre dans notre spectacle monté au +Théâtre de chambre itinérant+ ».

    Il n'y a pas de hasard… Théâtre itinérant, Petit Prince qui voyage… Srdjan Simic a beaucoup voyagé aussi. Il a quitté la Yougoslavie en guerre, s'est échappé de sa Serbie natale en proie aux flammes et au sang. Est-ce que cette vie vagabonde l'a poussé à trouver un approche inattendu du texte de Saint Exupéry?

    « Je suis Serbe et je suis venu en Russie, — raconte Srdjan Simic, — après avoir passé par pas mal d'endroits. J'ai vécu dans plusieurs pays, j'ai fait beaucoup de choses mis à part le théâtre, toujours dans les Arts.

    Et c'est ainsi que j'ai déplacé l'action du texte en Serbie. Pourquoi? Quand nous avons commencé à répéter, travailler concrètement sur le spectacle, je me suis aperçu avec étonnement que je faisais un spectacle sur les réfugiés. Je me suis dit que j'ai gardé en moi un certain traumatisme, un souvenir de la guerre civile en Yougoslavie qui n'avait jamais resurgi auparavant. Je l'ai vécue et puis oubliée. Le texte de Saint Exupéry l'a fait revenir en moi. J'ai senti d'une manière très personnelle cette histoire du Petit Prince qui a quitté sa planète, qui erre à travers l'Espace, qui se retrouve sur Terre, loin de sa patrie. Nous avons beaucoup parlé avec les comédiens de toutes ces questions: l'itinérance, le départ, les réfugiés, le refuge, le retour…

    Mais mon spectacle a un happy-end, le Petit Prince est revenu chez lui. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas dans la vie réelle. Et j'espère — plus même, j'ai une espérance — que nous tous, nous allons retrouver notre patrie, un coin qui nous est cher ».

    Les uns rêvent de retrouver sa planète, d'autres la quittent, toujours poussés par l'inspiration du « Petit Prince » C'est ainsi que le Petit Prince a voyagé avec les pilotes du Solar Impulse, lors de la dernière étape de leur mission Across America, un vol au-dessus des États-Unis à bord du premier avion solaire. Cet avion a l'énergie solaire a survole le pays ou le premier livre récitant la grande histoire du petit prince a vu le jour, 73 ans auparavant.

    Qu'ils soient hommes de lettre ou juste hommes précurseurs avec l'esprit d'aventure… les aviateurs nous étonnerons toujours!

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

    Lire aussi:

    Le Nobel de littérature attribué à Patrick Modiano
    Best-sellers de la littérature mondiale 2011
    Tags:
    théâtre, littérature, livres, enfants, réfugiés, Le Petit Prince, Srdjan Simic, Antoine de Saint-Exupéry, Terre, Yougoslavie, Serbie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik