Ecoutez Radio Sputnik
    les manuels scolaires français

    La théorie du genre vraiment à l’école ?

    © AFP 2019 Mychele Daniau
    Points de vue
    URL courte
    Jean-Baptiste Mendès
    1238

    Le pape François accusait dimanche les manuels scolaires français d’«endoctrinement sournois de la théorie du genre». Najat Vallaud-Belkacem lui a répondu vertement, regrettant une parole «pour le moins légère et infondée». Qu’en est-il vraiment ?

    Ça sent le soufre entre le gouvernement de Manuel Valls et l'Église catholique. Pourtant, tout avait bien commencé en 2013, à l'élection au Saint-Siège du cardinal Bergoglio, préconisant la compassion et l'accueil des migrants rejoignant les positions de la gauche française. Seulement les questions sociétales au cœur du programme de François Hollande ne plaisent pas à l'électorat catholique et à Rome. En tête des pommes de discorde, la loi Taubira sur le mariage pour tous et l'ouverture à l'adoption par les homosexuels.

    Et voilà que le 2 octobre le pape François, lors d'une visite dans le Caucase, a développé son approche vis-à-vis des homosexuels et des transsexuels, mais aussi de la théorie du genre. Jean-Marie Guénois, journaliste au Figaro chargé des religions relate la scène: répondant à Tbilissi à une religieuse, le pape expliquait ainsi « il y a aujourd'hui une guerre mondiale pour détruire le mariage. Il y a aujourd'hui des colonisations idéologiques qui détruisent » faisant allusion à un père de famille français et de son enfant qui a souhaité « être une fille », influencé par un manuel scolaire français.

    La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem s'est empressée de réagir, estimant que le pape a été « victime de la campagne de désinformation massive conduite par les intégristes, la fondation Le Jeune, Vigi-Gender et d'autres ». Elle en a profité pour lui lancer une invitation « à la rencontre d'enseignants, de discuter avec eux et à feuilleter les manuels. »

    Au-delà de ces postures politiques, quelles sont ces associations et que disent-elles de la théorie du genre ? Nous sommes allés à leur rencontre pour en savoir plus sur leur combat et ce qu'elles dénoncent au sein de l'Éducation nationale. Tout d'abord la Fondation Lejeune, sous le feu des critiques tout au long de la semaine également pour son manuel de bioéthique diffusé au sein de l'enseignement privé catholique et qui s'oppose notamment à l'IVG.

    Thierry de La Villejégu, directeur de la Fondation Lejeune, pense ainsi que la théorie du genre « fait prévaloir les éléments culturels sur les éléments biologiques » et la Fondation Lejeune a pointé du doigt à l'intérieur des manuels scolaires « des inexactitudes scientifiques, des approximations scientifiques qui semblent valider une théorie sur des fonds culturels en oubliant effectivement l'importance, ou en tout cas, en édulcorant considérablement l'importance scientifique. »

    Puis, Vigi-Gender qui est une association de parents d'élèves qui milite principalement contre cette fameuse théorie du genre. Elle publie aujourd'hui même un autre manuel d'une cinquantaine de pages intitulé « Le genre en images » disponible sur son site. Esther Pivet, coordinatrice de Vigi-Gender affiche des positions très tranchées à ce sujet, estimant que le but de la théorie du genre « est d'arriver à l'indifférenciation des sexes et de la sexualité. » Selon elle, « tout le système scolaire est imprégné de la théorie du genre. »​

    Mais que pensent les spécialistes du genre de cette polémique ? Quelques départements à l'université sont désormais consacrés aux études sur le genre, notamment à Paris VIII. Janine Mossuz-Lavau, directrice de recherche CNRS émérite au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po) a répondu à nos questions. Selon elle, « la théorie du genre n'existe pas » et « a été inventée par les gens de la Manif pour tous ». Ce n'est pas une théorie, mais un objet d'étude.​

    On l'aura compris, nous n'aurons pas de réponse définitive entre les spécialistes de la question et ces associations. En tout cas, c'est une problématique que ne manquera pas de souligner la Manif pour Tous, lors de son rassemblement prévu à Paris le 16 octobre.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Les archives de Vichy: ce qu’elles apportent
    #JeSuisCirconflexe: les internautes mobilisés contre la réforme
    Réforme de l'orthographe: l’accent circonflexe vit ses derniers jours
    Manuels britanniques: des Africains sont arrivés sur les îles avant les Anglo-Saxons
    Tags:
    manuel, école, Pape François, Manuel Valls, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik