Points de vue
URL courte
Par
Démantèlement de la Jungle de Calais (20)
627
S'abonner

Adieu le bidonville de Calais. Bernard Cazeneuve l’a annoncé, le démantèlement de la Jungle est imminent. D’après les associations sur place, c’est même dès lundi. Les premiers bus quitteront Calais dès le matin, jusqu’à l’évacuation complète.

Durant plusieurs jours, des dizaines de bus partiront de la Jungle pour réorienter les 5000 à 8000 migrants vers des Centre d'Accueil et d'Orientation (CAO) et des Centre d'accueil de demandeurs d'asile (CADA) dans toute la France. Pour beaucoup de migrants qui attendaient à Calais dans l'espoir de rejoindre le Royaume-Uni, « l'état d'esprit est au stress et à l'interrogation », constate François Guennoc de l'Auberge des Migrants: « Il y a ceux qui vont monter dans les bus avec enthousiasme pour aller dans les CAO, les demandeurs d'asile » et ceux « qui ont laissé leur empreintes en Italie, en Grèce, en Bulgarie », qui craignent d'être expulsés et hésitent monter dans les bus. Ceux qui décident de partir « ailleurs », s'exposent aux arrestations et au centre de rétention, poursuit François Guennoc.

Le démantèlement même de cette Jungle était source de tension entre le gouvernement et les ONG. L' « opération humanitaire », et la « solution de mise à l'abri a adaptée et un chemin vers l'asile », proposée par le gouvernement n'a pas su convaincre les ONG, pour qui l'évacuation d'un camp de cette ampleur et dans un laps de temps si court ne peut pas se faire dans des conditions dignes et humaines. D'autant plus qu'il est difficile d'estimer le nombre exacte de personnes vivant sur le camp. Selon le dernier décompte de l'Auberge des Migrants, qui a quadrillé la zone pendant des jours, ils seraient 8100. Le chiffre avancé par la préfecture laisse François Guennoc dubitatif: « Le gouvernement a fait un comptage, il a appelle ça un ‘comptage visuel'. Il y a des policiers qui ont circulé dans le camp, et qui ont compté les gens qu'ils voyaient sur un petit carnet: 5600. Mais bon vous voyez bien que ce genre de comptage n'est pas sérieux. Le chiffre de la préfecture est un chiffre purement politique qui vise à montrer en particulier qu'il y a assez de places dans les CAO pour accueillir tout le monde ».

Les associations s'inquiètent également de la situation des mineurs isolés. Ils seraient près de 1 300, selon un recensement du mois d'octobre par France Terre d'asile. Au titre du regroupement familial, ces mineurs peuvent rejoindre le Royaume Uni: « par contre, pour les mineurs isolés qui non pas de famille en Grande Bretagne, on ne sait pas vraiment ce qu'ils vont devenir ».

Le démantèlement de la Jungle est une opération sans précèdent. Coté belge aussi, on se prépare: 120 policiers seront postés à la frontière pour éviter que des camps de se créent en Belgique. L'accueil dans les communes françaises divisent les maires: si certain y sont favorables, d'autres protestent. Face à préfet qui impose, le maire de Saint-Bauzille-de-Putois, dans les Cévennes, a démissionné, quelques jours de l'arrivée de 87 migrants venus de Calais.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

Dossier:
Démantèlement de la Jungle de Calais (20)

Lire aussi:

La justice administrative valide le principe du démantèlement de la «Jungle» de Calais
Paris et Londres proches d’un accord sur les mineurs isolés de Calais
Démantèlement de la "jungle" de Calais imminent, les ONG inquiètes
Des Français manifestent contre les centres d’accueil pour les migrants
Tags:
démantèlement, crise migratoire, migrants, Bernard Cazeneuve, Calais, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook