Ecoutez Radio Sputnik
    L’armée gouvernementale syrienne a réussi une percée significative dans la libération des quartiers d’Alep-Est

    Alep-Est : la panique gagne les terroristes et le mainstream médiatique

    © AFP 2017 GEORGE OURFALIAN
    Points de vue
    URL courte
    Mikhail Gamandiy-Egorov
    Situation à Alep (2016) (180)
    187176582464

    L’armée gouvernementale syrienne a réussi une percée significative dans la libération de quartiers Est d’Alep, bastions des groupes terroristes dans la deuxième ville de Syrie.

    Voici d'ailleurs la déclaration officielle du dimanche 27 novembre du Centre russe pour la réconciliation en Syrie du ministère de la Défense de la Fédération de Russie:

    « Au cours des deux derniers jours, les forces gouvernementales syriennes ont fait des avancées significatives à l'intérieur des quartiers d'Alep-Est. Dans la partie orientale d'Alep, l'armée syrienne a libéré des terroristes de Jabhat al-Nosra et d'autres groupes liés cinq quartiers et plus de 2000 bâtiments. Le Centre russe pour la réconciliation en Syrie livre en ce moment meme, dans les quartiers libérés de la présence terroriste, l'aide humanitaire nécessaire. La vie normale reprend dans ces quartiers, les autorités locales se mettent en place, la sécurité et la primauté du droit sont assurées. »

    Cette avancée victorieuse a causé une panique désormais générale au sein des groupes terroristes. Au moment où l'armée arabe syrienne progresse dans sa libération d'Alep-Est, les affrontements entre terroristes se multiplient: les uns souhaitant capituler, les autres voulant les en empêcher. Par ailleurs, les manifestations des habitants de cette partie d'Alep contre les terroristes forcent ces derniers à reculer. Autant d'éléments qui annoncent une victoire imminente dans cette bataille d'Alep, considérée à juste titre comme le Stalingrad syrien. Evidemment, la plupart des médias mainstream ont préféré éviter de relayer ces événements.

    Mais pas mal de choses changent, y compris même au niveau de certains medias officiels, forcés d'annoncer une réalité de plus en plus évidente. Comme Le Figaro par exemple, qui annonçait également en ce dimanche 27 novembre que des centaines de civils ont fui Alep-Est en direction des quartiers sous contrôle gouvernemental. Maintenant question aux braves « journalistes » de la plupart des médias du mainstream occidental:

    Durant des mois, vous avez tenté de vendre la théorie selon laquelle les habitants d'Alep-Est refusaient de quitter à « tout prix » les quartiers « rebelles » par peur du « régime syrien ». Et qu'ils étaient en outre prêts, au péril de leur vie, à rester dans ces quartiers plutôt que de rejoindre les zones sûres sous contrôle gouvernemental via les corridors humanitaires destinés à cet effet. Le tout en refusant de reconnaitre ce que nous disions également depuis des mois, à savoir que les civils d'Alep-Est sont tout simplement pris en otage par les terroristes, qui les utilisent comme boucliers humains. Propagande du régime syrien et du Kremlin, nous répondait-on. Et maintenant? Depuis l'offensive de l'armée gouvernementale syrienne des derniers jours, des médias comme Le Figaro sont maintenant forcés de reconnaître que les civils se trouvant dans les quartiers « rebelles » fuient par centaines en direction des quartiers sous contrôle gouvernemental.

    Pourquoi donc ce brusque changement? Réalité une fois encore devenue tellement évidente qu'il n'est tout simplement plus possible de la cacher via les mensonges habituels? C'est vraisemblablement le cas.

    « Merci » donc en passant pour la résolution anti-Sputnik et anti-RT votée au Parlement européen, destinée à lutter contre « la propagande russe ». Une « propagande » qui ne fait que répondre à vos mensonges sans fin par des arguments qui finissent toujours par prévaloir. Comment aiment à le dire de nombreux amis africains, « pendant que le mensonge prend l'ascenseur, la vérité prend l'escalier ». Elle met plus de temps, mais elle finit toujours par arriver. Et il devient alors définitivement clair qui sont les propagandistes de l'ère moderne.

    Donc propagandistes atlantistes, sachez qu'à ce rythme votre fin est irrémédiable.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Situation à Alep (2016) (180)

    Lire aussi:

    Défense syrienne sur Trump: «Nous misons sur nos alliés, pas sur nos ennemis»
    «L’opération à Alep est le résultat d’un blocage total du dialogue politique»
    L’armée syrienne s’empare d’un quartier stratégique d’Alep Est
    Un autre bastion des terroristes à Alep-Est repasse sous le contrôle de Damas
    Tags:
    médias, terrorisme, Front al-Nosra, ministère russe de la Défense, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik