Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Que signifie la candidature d’Emmanuel Macron ?

    © REUTERS/ Stephane Mahe
    Points de vue
    URL courte
    Jacques Sapir
    Présidentielle 2017 en France (81)
    8191266751

    Cette candidature prend aujourd’hui une certaine ampleur. Emmanuel Macron est donné actuellement en seconde position pour le premier tour de l’élection présidentielle d’avril prochain, étant crédité d’environ 20% des suffrages. Mais, cette candidature, suscite de nombreuses questions.

    Francois Fillon et Emmanuel Macron
    © AFP 2016 PHILIPPE LOPEZ, JOEL SAGET, ERIC PIERMONT
    Il est frappant que pour M. Emmanuel Macron et ses partisans ces questions ne soient vues que comme de possibles attaques, et si possible — cela fait tellement mieux aujourd'hui — des attaques téléguidées par une « puissance étrangère » c'est-à-dire la Russie. Pourtant, ces questions sont parfaitement légitimes, et le candidat devra y répondre.

    Monsieur Macron et ses mystérieux soutiens financiers

    Ces questions sont tout autant de forme que de fond. Pour ce qui est de la forme, il est ainsi légitime de s'interroger sur qui soutient le candidat. Monsieur Macron refuse de révéler la liste de ses contributeurs. Etrange pudeur pour un homme qui n'hésite pas à s'afficher avec sa compagne en première page des magazines. Aurait-il donc quelque chose à cacher? Il s'offusque, et avec juste raison, des attaques sur sa vie privée. Mais, les sources de financement d'une campagne politique ne relèvent nullement de la « vie privée ». Elles sont un élément important d'information des citoyens. S'il n'y a rien de politiquement répréhensible, de scandaleux, dans les sources de son financement, pourquoi M. Macron s'obstine-t-il à ne pas les révéler? C'est une question certes de forme, mais où l'on touche au fond. La transparence sur le financement de la campagne est un impératif dans toute démocratie qui se respecte. Bref, on aimerait savoir qui finance cette équipe que l'on devine derrière le candidat, qui paye ces « nombreux » experts dont se réclame M. Macron. Est-ce donc M. Drahi, ou l'un des quelconques oligarques français?

    De même, M. Macron a-t-il utilisé les moyens du gouvernement, l'argent du ministère, pour organiser les premiers pas de son « mouvement » politique, qui s'avère n'être qu'un très banal parti? On dira que c'est là péché véniel. Et, encore une fois on veut bien en convenir. Comparé aux scandales qui frappent la campagne de François Fillon il n'y a rien de comparable. Il n'est nullement question d'enrichissement personnel en la matière. Mais, M. Macron aimant à se présenter comme un candidat « anti-système », il serait bon que l'on sache s'il a bénéficié des moyens financiers du dit système pour lancer sa campagne et pour soutenir ses premiers pas en politique. Il y aurait là une plaisante contradiction. Une contradiction qui mettrait au grand jour la nature en fait profondément démagogique de la campagne de M. Macron.

    Emmanuel Macron et le « système »

    Ce n'est pas rien que de se présenter comme un candidat « anti-système » quand on a le pédigrée d'Emmanuel Macron. Brillant étudiant, jeune banquier d'affaires, conseiller d'un Président de la République: M. Macron fait indubitablement partie du système politique, de ce que Jean-Pierre Chevènement appelait l'établissement. Il ne peut donc impunément se prétendre dans un rapport d'extériorité avec ce dernier. Quand je fus invité à l'Elysée à l'été 2012, et quand M. Macron me reçut, il avait un bureau mitoyen à celui de François Hollande. D'ailleurs, ce dernier passa une tête et se joignit à la discussion que nous avions avec celui qui était, très officiellement, le conseiller économique du Président.

    Il est possible qu'il ait trouvé son chemin de Damas, entre la cantine de l'Elysée et le salon où l'on sert le café et les cigares. Il n'y a rien d'impossible. Mais, avouons que l'on aimerait en savoir un peu plus sur ce qui aurait motivé la rupture de M. Emmanuel Macron avec un « système » dont il a largement profité et qui l'a bien aidé, voire qui l'aide encore. Or, on remarquera à quel point il est, sur cette question, d'un étrange silence. Ce n'est plus un ancien Ministre, mais c'est un poisson rouge tournant dans son bocal.

    Résumons nous: le point ici litigieux n'est pas que M. Macron se donne pour un candidat anti-système, mais qu'il ne fournisse aucun élément qui nous permette de juger de son éloignement avec le dit système. S'il est rupture avec ce qu'il appelle le « système » il doit impérativement nous dire pourquoi. Ses mots sentent trop la posture, et celle-ci révèle l'imposture.

    C'est le fond qui manque le plus

    Tout ceci met au grand jour ce qu'est la candidature d'Emmanuel Macron. Une pièce montée, avec ce gout un peu douceâtre et écoeurant des pâtisseries de supermarché qui ont le sucre et les lipides en excès. C'est une candidature qui précède le programme, alors que la logique imposerait l'inverse. Car, se présenter à l'élection présidentielle, ce n'est pas rien, même si ce n'est que pour briguer le poste de gouverneur d'une France soumise à l'Allemagne. On attend d'un candidat un programme et une vision, qui ne se limite pas à des effets de manche dans des salles de réunions et devant des auditoires conquis d'avance. On attend du fond; et le fond ici, contrairement à la fable du laboureur et de ses enfants, c'est bien ce qui manque le plus.

    On ne doute pas que les dizaines et les dizaines de petites mains qui travaillent inlassablement sous la houlette de M. Jean Pisani-Ferri, ancien conseiller de Jacques Delors, ancien directeur du Conseil de Politique Economique, n'arrivent à produire un « programme », qui soit à la fois détaillé, chiffré, et absolument inopérant. Ce n'est pas cela faire de la politique. C'est dire quelle doit être la position de la France dans les temps troublés qui nous attendent, que propose-t-on face à la menace terroriste, comment entend-on séparer l'islam de l'islamisme pour garantir l'exercice des droits des femmes et des minorités, et garantir la laïcité. Mais, de cela, ni Emmanuel Macron, ni les gens qui le conseillent n'en sont capables. Car cet entourage si représentatif du « système » contre lequel tonne Emmanuel Macron, ne fait plus de politique depuis longtemps. Il n'en fait plus car il a renoncé à la souveraineté. Il se contente de vivoter dans la technique.

    Qui est M. Emmanuel Macron

    Qui donc est Emmanuel Macron? Qui donc se cache derrière cette image de gendre idéal, que nous vend la presse à grand spectacle? Quelle est donc la réalité de sa candidature? Il se présente comme un homme venu de nul part, ce qui à tout prendre est mieux qu'un homme de je suis partout. Mais ce nul part, cette « société civile » dont il aime tant à parler, n'existe pas. On vient toujours en réalité de quelque part, que l'on s'en réclame ou que l'on soit en rupture par rapport avec son milieu. A vouloir cacher l'origine de sa candidature, Emmanuel Macron ne se rend pas compte qu'il en révèle le sens de la manière la plus éclatante qui soit. Il est le candidat des oligarques, du MEDEF, de ces affairistes qui confondent l'industrie avec un immense jeu de Monopoly, mais tout en évitant soigneusement la case « prison ».

    Mais il sent bien que cette vérité ne peut être dite. Elle serait une insulte pour l'immense majorité des français, pour ceux qui ont un emploi comme pour les 4,5 millions qui en sont privés, pour tous ces gens qui ne rêvent pas de devenir milliardaire mais tout simplement d'avoir une vie digne et normale, d'élever leurs enfants dans un pays qui a un système éducatif qui fonctionne, un système de santé qui soigne également riches et pauvre, un pays dans lequel on ne regarde pas à la couleur ni la religion de l'autre, mais on lui demande d'être français et d'aimer la France.

    Alors, Monsieur Macron se cache tout en se mettant en scène. D'où le malaise qui aujourd'hui grandit à son égard. Même ceux qui le soutiennent, ceux qui assistent à ses réunions publiques, à ces messes à grand spectacle, en sont gênés. La fluidité de son électorat potentiel indique bien que les français ne sont pas dupes.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (81)

    Lire aussi:

    Petits meurtres entre amis au PS
    Élections: les bookmakers sont-ils plus fiables que les sondages ?
    Macron dénonce le décret de Trump
    Macron et Fillon ne sont pas à la même enseigne
    Tags:
    Présidentielle française 2017, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
    • avatar
      CocoChannel
      Macron est le candidat de la finance internationale, et des grands goupes, qui nous pillent au quotidien, grâce aux traités de l'UE, en un mot, le candidat de ce système qui nous oppresse.
      Sa prétention à se proclamer le candidat "anti-système" relève d'un orwellisme parfaitement assimilé, du type "La guerre, c'est la paix", "la liberté, c'est l'esclavage, qui ne pouvait qu'aboutit logiquement à "Macron, c'est le candidat anti-système", et qui s'appuie sur la conviction qu'il ne s'adresse qu' à des citoyens complètement décervelés par une fréquentation intense des émissions les plus abêtissantes de nos médias. Le choix étant infini...
      Si les Français se laissent berner par cette fraude à deux pattes, il ne faudra pas qu'ils viennent pleurnicher, et cassent tout dans les rues.
    • avatar
      CocoChannelen réponse àphilps60(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      philps60,
      Excellent !
      Espérons que nos concitoyens ne soient pas apparentés à cette espèce animale.
    • avatar
      mare.supio
      Pur produit de la sociale-connerie, pour enfoncer encore plus le pays dans la merde.
      A l'incompétence on ajoute l'incompetent !
    • zroudiaen réponse àNorbert(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Norbert, Norbert, Oui, les Français ne sont pas dupes et ne seront plus roulés par ceux qui les ont souvent endormis...
    • avatar
      Athsadi
      Un nul qui vient de nul part pour aller nul part.
    • USA Boy
      C'est quoi le système??? Bientôt vous allez aussi nous dire que Poutine ne fait pas partie du système? (Si oui, alors c'est lui le système).
      Les politiciens sont tous les mêmes, alors autant en prendre Macron...
    • USA Boyen réponse àLe Merle(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Le Merle,
      Et c'est quoi exactement le système? Ils sont tous les mêmes, et tout ceci n'est qu'un vulgaire jeu de mots...
    • avatar
      gl2005
      Les merdias français commencent à sentir le souffre et comprendre que les français se laissent de moins en moins manipuler. En tout cas, hier, et pour la première fois j'ai vu des journalistes sur BFMTV être malmenés, certains rougir, d'autres se raidir.
      C'est aussi la première fois que ces merdias évoquaient, à ma connaissance, les financements occultes de Macron, les mises à disposition de cadres de grandes sociétés bref tout sauf du bénévolat.
      Donc, et si je reprends bien: Fillon aurait décidé de lâcher les Bilderberg's qui se sont chargés de le remplacer par Macron et Hamon. Ok, game over!
    • avatar
      rosebudhunteren réponse àNorbert(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Bonjour Norbert,

      Les français pleurniches tous les temps, car c'est un troupeau bestial ingouvernable, hyper-matérialistes et finalement ils adorent leurs bordels généralisé puisqu'ils sont prêt à re-voter pour ceux qui ont les mains couvertes de sangs depuis des décennies et des décennies.

      Pour se convaincre de cela il suffit de voir ce qui se passe - entre autres- dans l'enseignement. Les parents sont plus occupés par leurs téléphones portables que pas les réunions des parents d'élèves ...Alors l'Avenir de leurs Enfants ? C'est un trop grand débat pour aujourd'hui !...

      Nous serons bien obligés de voter Macron le 7mai pour faire barrage à MLP qui serait une véritable aubaine pour que le système de tous les "ON" qui utiliseraient leurs délinquants, leurs sauvageons, leurs racailles, leurs assistés, et bien entendu leurs barbouzes manipulatrices pour déclencher une guerre civile.
      Même si dans le FN il y a un concentré impressionnant de transfuges de tous les horizons politiques, les moins de 8% de gens honnêtes qui reste, qui sont sincères mais qui ne savent plus à quoi se raccrocher pour sortir de se merdier, ne mérite pas une guerre civile et le sacrifice de leurs enfants pour sauver cette patrie moribonde.

      Le Peuple de France il y a seulement 100 ans a déjà été complètement bernée avec la Grande Guerre et les Martyrs de ses enfants, dont le souvenir est toujours bien gravé sur les monuments aux morts de nos villages.

      Alors Madame Le Pen...allez faire votre pognon sur le dos du Peuple comme Madame Pénélope mais nous vous tiendrions entièrement responsable avec l'ensemble de votre ÉTAT MAJOR si le sang venait a retomber sur notre Peuple !
      Voila pourquoi nous allons en redonner pour cinq ans aux fomentateurs mondialistes des guerres en Libye, en Syrie et demain ailleurs .

      En Cinq ans si le Peuple veut vraiment l'Avenir de leurs enfants, ils auront tous le temps de descendre dans les rues, devant Matignon, l’Élysée et toutes les préfectures.

      Et c'est a partir de ce moment là que nous réfléchirons sur la réalité d'une crise de régime.
      Bien à vous,
      Cordialement
    • avatar
      rosebudhunter
      Des députés des Républicains se retrouvent ce 13 février pour évoquer une candidature de remplacement à François Fillon, alors que François Baroin publie un livre aux accents de programme et que le candidat se heurte à l'hostilité du terrain.

      Il n'est pas question de plan "B".

      François Fillon "Le Dauphin "a été désigné par la Primaire, il doit rester dans l'élection et doit être chassé par l'électorat comme nous avons chassés son Maître Sarkozy à deux reprises ....en chassant Fillon nous chassons Sarkozy pour la troisième fois ! C'est assez clair !

      Alors tous à l'affut, notre slogan sera :
      TOUT SAUF PENELOPE COMME 1ère DAME DE FRANCE !
      Autant avoir la COUGAR c'est plus sexy !
    • avatar
      Le Merleen réponse àUSA Boy(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      USA Boy,
      Le système ? Mais c'est la démocratie de type judiciaire qui ment comme elle respire quand elle invite les citoyens à se faire une idée de l'avenir avec les yeux rivés sur le passé : histoire et logique du tribunal.
      A l'opposé, je souhaite un autre système, très différent, où on appellerait les citoyens à se faire de l'avenir une idée conforme à sa nature incertaine. Cette nouvelle forme de régime, je l'appelle "la démocratie prévisionnelle". Elle répond à de nouvelles valeurs et de nouveaux principes qui relèvent de la logique du projet.
      A titre d'exemple, voir ici et là :
      Une première méthode :www.le-merle.org/public/fr/index.php?id=3&id_menu=78
      Un premier résultat exemplaire : www.le-merle.org/public/fr/index.php?id=3&id_menu=73
      La culture prévisionnelle acquise, l'humanité pourrait franchir un nouveau cap et installer le "pouvoir de l'être humain".
      Je veux dire : "l'anthropocratie" !
      Un véritable projet pour tous dont voici le texte fondateur :
      www.le-merle.org/public/fr/index.php?id=2&id_menu=70
    • avatar
      Hadassah
      Cet article donne déjà quelques points sur Macron qui devraient faire réfléchir et hésiter de voter pour lui. J’espère bien que d’autres points négatifs sur EM se dévoilent, et que les Français sachent à qui ils ont à affaire avec lui et prennent la responsabilité de ne pas le voter. Il ne faut pas se laisser avoir par l’apparence d’un jeune homme dynamique, trop à l’aise, un Sarko2 ; il faut voir ses relations. Pour moi c’est suffisant de savoir que c’est un ultra sioniste et contre les Palestiniens. J’espère quand même que Fillon reprenne du poil de la bête, car son programme, du moins sa politique extérieure relèverait le visage de la France et ouvrirait des portes pour son économie. Marine, je dis NON, quoiqu’elle ait des points positifs dans sa politique internationale, mais pour cela, il ne faut pas être FN.
    • jean.pegoureten réponse àAthsadi(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Athsadi, un nul qui vient de nulle part et pour aller nulle part.
    • jean.pegoureten réponse àUSA Boy(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      USA Boy, Bien sûr que Poutine fait partie du système. Mais il l'a épuré vigoureusement et a fait de la Russie un système constructif, indépendant et admirable.
      Macron, lui, travaille pour un système qui ne sert pas les intérêts de la France et ne mène nulle part sauf à retarder et rendre plus violente la révolution.
    • avatar
      crocelaurent
      C'est ce comique troupier qui a qualifié sans rire, la colonisation française en Algérie de " crime contre l'humanité " !
      Mais on ne l'a pas entendu aboyer devant la colonisation de la Cisjordanie par les juifs orthodoxes israéliens, appuyés par Netanyaou !
      Pas plus que devant cette énorme colonisation qui a vu la naissance des Etats-Unis, sur les tombes des amérindiens, victimes d'une épuration ethnique !
      Le Vietnam, qui a subi la colonisation française durant de nombreuses années, n'a jamais réclamé la moindre reconnaissance de " crimes contre l'humanité " à la France, bien qu'en comparaison de la guerre d'Indochine, la guerre d'Algérie ait été une aimable plaisanterie !
      J'étais militaire en Algérie, de 1960 à début 1963, et à l'époque il n'y avait que neuf millions et demi d'algériens de souche nord-africaine.
      Comment a-t-on pu tuer un million et demi d'algériens, j'aimerais qu'on m'explique ce que je n'ai jamais vu de mes yeux : l'élimination de masse !
    • avatar
      crocelaurent
      J'ai fait une petite recherche sur les pertes subies par les algériens de souche nord-africaine, durant la guerre d'Algérie de 1954 à 1962.
      En 1962, la population algérienne ( sans les pieds-noirs ) était de 12.000.000.
      Les pertes subies par cette population ont été de 170.000 morts ( ce chiffre comprenant les exécutions commises par le FLN, les rivalités entre différents groupes, et les assassinats de civils ).
      Ces chiffres émanent à la fois du 2ème bureau à Alger, et des renseignements communiqués par les responsables du FLN eux-mêmes.
      Comme j'étais sur place dans ces services à l'époque, je peux confirmer que l'armée tenait une comptabilité assez précise des morts qu'on pouvait lui attribuer, car elle ne s'en sentait pas responsable et n'avait, selon elle, aucune raison de minimiser les choses !
      Par contre, le chiffre de 1.500.000 de morts algériens relève de la pure fantaisie !
      Vous verrez que dans 10 ans, ils seront 2.000.000 !
      Tout augmente, que voulez-vous !
    • avatar
      Sans dents
      Macron me fait de plus en plus penser au héros du film de Deville "Le Mouton Enragé", joué par Trintignant et coaché par JP Cassel (qui pourrait être Hollande)..

      Baroin ce matin sur Inter a d’ailleurs confirmé que Macron était à la tête d’une secte.
      En fait dans ces Présidentielles, il y a 3 sectes : 1) « En Marche » avec Macron, 2) « Rassemblement Bleu Marine » avec la fifille, et 3) « La France insoumise » avec le Duce de la Contrescarpe, l’un des quartiers les chers de Paris.
      Et avec l’aide de Sarkozy, Fillon va se muer en conducator.
      Reste Hamon qui est pour moi le plus normal. Alors après Normal 1er, Normal II en 2017. Probable
    • Article-35
      Macron, c'est la mouche du coche qui ne se présente pas pour être élu, mais pour maintenir un système corrompu au pouvoir !
      pas besoin de programme, juste du fric, du temps d'antenne et du vent !
    • Article-35
      En mai, Tous dans la rue avec appel au secours de l'Armée et de la gendarmerie ( au service du peuple) pour commencer par vider les banque, pendre les gestionnaires et la politaicaille qui les defends ?
    • avatar
      mc4
      ..." mr Macron et ses mysterieux soutiens financiers "
      vous parlez peut etre de Henri de Castries , ou bien de Ladreit de Lacharrière ?
      à moins que ce ne soit du groupe Biolderberg , voir ...de l'Opud Dei ...?
    Afficher les nouveaux commentaires (0)