Ecoutez Radio Sputnik
    F-15 E israélien. Archive photo

    Politique israélienne en Syrie, les masques tombent

    © AFP 2017 THOMAS COEX
    Points de vue
    URL courte
    Mikhail Gamandiy-Egorov
    136234052327

    La Syrie est le théâtre d’affrontement d’envergure pratiquement mondiale, du fait de l’internationale terroriste présente sur le territoire, mais aussi en raison de la participation de pays hostiles à la République syrienne. Parmi eux, les récents événements ont mis en lumière le rôle d’Israël.

    Si aujourd'hui, ce n'est un secret pour personne que des pays comme les USA, l'Arabie saoudite, le Qatar ou encore plusieurs États ouest-européens ont largement et ouvertement contribué au chaos en Syrie, le cas d'Israël était à part. D'un côté, l'État hébreu se déclarait « neutre » dans le conflit syrien, mais ses actions ont plusieurs fois démontré le contraire. La dernière en date a été la goutte qui a fait déborder le vase.

    En effet, l'aviation israélienne a mené plusieurs frappes en Syrie au cours de ces dernières années. À chaque fois, elles visaient les positions de l'armée gouvernementale syrienne ainsi que ses alliés, dont le Hezbollah libanais — l'os dans la gorge de l'État israélien depuis déjà bien longtemps. Qu'en est-il des groupes terroristes, dont Daech ou Al-Qaida? Réponse: ils n'ont jamais été visés par les avions israéliens.

    En septembre dernier, lors de l'offensive de l'armée syrienne contre les terroristes takfiristes du Front Al-Nosra (devenu par la suite Front Fatah al-Cham et plus récemment encore Hayat Tahrir al-Cham) dans le sud de la Syrie, aux environs de Kouneitra, l'armée israélienne avait une fois de plus attaqué les positions des forces gouvernementales. Si les précédentes attaques israéliennes n'avaient pratiquement pas généré de riposte côté syrien, ce ne sera pas le cas de celle-ci. Un avion et un drone israéliens seront abattus, selon les informations de l'état-major syrien. Israël niera les faits.

    17 mars. Alors que l'armée syrienne et les milices progouvernementales poursuivent l'offensive contre Daech à l'est de Palmyre, l'aviation israélienne frappe une nouvelle fois les troupes syriennes. La DCA syrienne riposte et affirme avoir abattu un avion et en avoir touché un autre. Israël nie dans un premier temps les faits, comme il l'avait fait au mois de septembre. Mais la réaction qui s'en suit deux jours plus tard d'Avigdor Lieberman, le ministre israélien de la Défense semble confirmer la version syrienne. En effet, il annonce que si la DCA syrienne riposte de nouveau contre l'aviation israélienne, l'État sioniste « détruira » les systèmes de défense antiaérienne de Syrie.

    De l'aveu des médias, y compris mainstream, il s'agit du plus sérieux incident entre les deux pays depuis le début de la crise syrienne. Incident suffisamment sérieux en tout cas pour que. le ministère russe des Affaires étrangères convoque ce lundi 20 mars l'ambassadeur israélien en poste à Moscou, afin de lui transmettre l'opposition de la Russie face aux actions israéliennes à l'encontre de la Syrie.

    Plus gênant presque que le bombardement en lui-même, ce sont les justifications israéliennes qui ne tiennent tout simplement pas. Tel-Aviv a en effet indiqué que les frappes visaient à empêcher un transfert d'armes au Hezbollah libanais, alors que l'attaque a ouvertement visé les forces syriennes aux alentours de Palmyre, là où l'armée gouvernementale fait face à Daech. Bien difficile désormais de parler du manque de complicité entre Israël et les groupes terroristes, d'autant plus que selon divers témoignages, de nombreux terroristes, notamment ceux opérant dans le Sud du territoire syrien, se font soigner dans les hôpitaux israéliens.

    Au-delà du conflit syrien, et dans lequel les forces gouvernementales soutenues par les alliés prennent de plus en plus le dessus sur les groupes terroristes, Israël a vraisemblablement très peur du rééquilibrage des forces dans la région issu de l'ère multipolaire. En effet faut-il rappeler que l'État sioniste faisait partie des grands bénéficiaires de la chute de l'URSS et de la fin officielle de la guerre froide?

    L'avènement de l'ère unipolaire, avec le diktat de la seule superpuissance étasunienne, l'allié par excellence d'Israël, avait donné à ce dernier un sentiment de quasi-impunité aussi bien dans le conflit qui l'oppose à la Palestine, qu'à plusieurs de ses voisins. La guerre perdue en 2006 face au Hezbollah libanais, qui combat aujourd'hui aux côtés de l'armée syrienne les terroristes takfiristes, a été l'un des premiers signes remettant en cause « l'invincibilité » régionale d'Israël.

    Puis le renforcement de l'Iran, partisan lui de la multipolarité et ennemi de longue date, a ravivé les craintes de Tel-Aviv. Enfin, le positionnement de la Russie en faveur de son allié syrien dans la lutte antiterroriste a complètement reconfiguré les perspectives proche et moyen-orientales. En effet et selon plusieurs hauts cadres de Tsahal, la présence russe en Syrie a totalement mis à mal la domination aérienne d'Israël dans la région. Pour rappel, les systèmes de défense antiaérienne et antimissiles russes S-300 et S-400 se trouvent sur le territoire syrien, mais à ce jour, ils n'ont pas été utilisés. Cependant, la DCA syrienne a riposté au raid israélien avec ses vieux systèmes S-200 et il est peu probable que Tel-Aviv souhaite que les systèmes russes plus sophistiqués soient utilisés contre son aviation. D'où l'importance de l'empêcher par des canaux diplomatiques. Cela a été fait ce lundi.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Damas persiste: un avion israélien a bel et bien été abattu
    Frappes israéliennes en Syrie: Israël dévoile sa cible
    Israël dément que son avion ait été abattu en Syrie
    L’armée syrienne annonce avoir abattu un avion israélien
    Tags:
    aviation, Al-Qaïda, Hezbollah, Etat islamique, Avigdor Lieberman, Palmyre, Qatar, Arabie Saoudite, Israël, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
    • avatar
      Marques rouges
      Les bombardements au coeur de Damas sont clairement un message adressé à Assad et à la Russie, de ne pas toucher à l'aviation israélienne sous peine de rétorsion immédiate...

      Cela fait des années que les terroristes viennent se faire soigner dans les hôpitaux israéliens et reprendre des forces, et les forts liens qui lient ces 2 entités sont désormais indéniables.
    • avatar
      Sailing QC
      Maintenant reste à savoir qui de Israêl ou de la Russie va tempérer sa position. Thierry Meyssan pense que la Syrie est en passe de gagner la guerre et de trouver la paix et que c'est pour ça que les ennemis de la Syrie essaient de miner la paix.... Je n'ose pas imaginer la force du bras de fer qui se joue en ce moment au moyen orient... Je pense pas que Poutine laisse Israêl repartir les hostilités! on est à 2 doigts d'un nouveau conflit ouvert!
    • factal
      Bien. Vous avez oublié la Turquie dans votre premier paragraphe. Dommage.
    • normandieniemen
      c'est a DERAA petite ville syrienne frontaliere d'israel et de la jordanie fantoche que le projet de renversement du gouvernement syrien a ete mis en oeuvre
      . depuis , l'etat hebreu soutient militairement ,intelligement ,logistiquement et medicalement les terroristes .
    • avatar
      crocelaurent
      La principale raison pour laquelle Israël s'en prend depuis le début à la Syrie n'a qu'une seule justification : l'intérêt !
      En effet, en 2011, l'émir du Qatar a envisagé d'exporter le gaz naturel d'immenses gisements gaziers que recèle son pays, en réalisant un gazoduc vers la Méditerranée pour alimenter l'Europe par le Sud.
      Il a donc décidé unilatéralement de passer notamment par la Syrie pour atteindre la Méditerranée, plus précisément au large de Gaza, pour permettre à Israël de raccorder ses deux énormes gisements offshores.
      Bachar El Assad a bien entendu envoyé paître ce bédouin et ses dromadaires !
      Et c'est là que la " guerre de libération " ( prétexte américain habituel ) a commencé, précisément au Nord de la Syrie sur le trajet que devait emprunter le gazoduc !
      Les rebelles modérés ( c'est-à-dire les mercenaires payés par les principaux intéressés ), s'en sont pris à la police, puis à l'armée, et si la Russie n'était pas intervenue fermement, la Syrie n'existerait plus !
      Voici la liste des gangsters qui ont participé à cette violation des droits internationaux :
      Les Etats-Unis, qui ont organisé l'opération pour emmerder Gazprom et la Russie
      Le Qatar, pour des raisons évidentes, et aussi religieuses, car c'est un pays sunnite.
      La Turquie, qui devait se raccorder à ce gazoduc pour son approvisionnement en gaz, et qui est également un pays sunnite, ennemi des chiites syriens.
      L'Arabie Saoudite, financier de l'opération, et pays sunnite.
      La Communauté Européenne, qui obéit servilement aux Etats-Unis sans chercher à comprendre où est son intérêt, quand le Maître parle. Et bien entendu Israël, pour les raisons exposées plus haut !
      Si vous pensez que j'affabule, je vous conseille de vous informer ici :
      www.mondialisation.ca/syrie-le-trajet-des-gazoducs-qataris-decident-des-zones-de-combat/5311934
    • avatar
      arboretumen réponse àfactal(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      factal,

      Très juste !
    • avatar
      arboretumen réponse àcrocelaurent(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      crocelaurent,

      Bravo ! Très juste et bien analysé ..tous les acteurs y sont !
    • avatar
      opybleue
      les israéliens ne veulent surtout pas qu'il y ait la paix dans la région car ils ne veulent pas rendre à la Syrie le plateau du Golan qu'ils ont volé après la guerre des 6 jours, et, ils ne veulent pas qu'il y ait un état palestinien, mais surtout ils veulent continuer à créer des colonies juives dans les territoires palestiniens. Et surtout ils veulent garder Jérusalem est.
      Ce sont des voleurs c'est pourquoi leur profession préférée est : banquier
    • avatar
      arboretumen réponse àopybleue(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      opybleue,

      C'est bien plus compliqué que cela ! et un peu caricatural..sans prendre AUCUNS partis leurs histoire est passionnantes ...mais a reprendre depuis le début , et pas commencer par la shoah! Vous comprendriez bien des choses !
    • OAK
      Bel Article ! Il est clair que certains Etats voient dans Daech une opportunité de détruire la Syrie à moindre frais. D'où les soutiens dont ces terroristes peuvent (plus pour longtemps) bénéficier.
    • Ugoen réponse àarboretum(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      arboretum,
      De même, je voudrais que l'on regarde et comprenne mes racines franques.
    • avatar
      b.tartar
      A chaque fois les ripoux de sionistes parlent du Hezbollah alors qu'en fait ce sont les troupes Syriennes qui sont visées par l'armée PAMPERS israélienne.
      Amis Syriens descendez ces ripoux cela nous fera le plus grand plaisir.
    • ricardo
      Sûr que les masques sont tombés... cette fois avec certaines culottes aussi !
    • avatar
      Hamas
      Tout à fait , perso cela fait 6 ans que j'me dit ! L'état sioniste avait déjà déclarer que daech n'était pas une menace pour eux , faut comprendre le sioniste pour savoir quel est son véritable but ....ils veulent détruire toute résistance légitime pour installer des fous furieux à la place , des islamistes qui menaceront ca sécurité et la Israël et l'OTAN partiront dans une guerre de civilisation pour l'avènement du grand Israël . Voilà le plan
    • avatar
      sputniknews_1
      Enfin, un article objectif sur l'état sioniste à Tel Aviv. Enfin !!!!
    • mic.dior
      l'État sioniste a face lui la Syrie et l'Iran et bien sûr en soutien la Russie. Il est impératif de leur enlever toute prétention de domination au Moyen-Orient. Fini de se faire plaindre tout azimut. Même Yavé lâche ce pays comme aux temps bibliques avec tous leurs rois maudits. La race élue !
    • mic.dioren réponse àopybleue(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      opybleue,Bonjour ! Bien vu ! Quand on les connait bien on ne peut arriver qu'à cette analyse. Il est temps de leur donner une bonne leçon ; ce serait bien partout où ils sont à s'empiffrer de dollars et d'euro comme des hyènes.
    • avatar
      5etoiles
      Encore les mêmes caniches nous n avez rien d autres a faire que de critiquer la turquie mais regarder avant tout vos pays plein de haines cachées
    • avatar
      michel.louis.loncin
      Il n'est que de considérer les DEUX batailles de Palmyre (lors que l'Occident, HYPOCRITE, s'émotionnait de la destruction d'un inestimable patrimoine artistique et civilisationnel !) ... Qu'a fait Israël pour empêcher DAECH de conquérir le site, de le détruire ou ... aider les Syriens et les Russes à le LIBERER ... ? RIEN, STRICTEMENT RIEN ... NADA !!! Bien au contraire ... !!!

      IsraHEIL, cette fois, à bel et bien jeté le masque !!! Comme la France de François Hollande et de Laurent Fabius (lequel célébrait les ... exploits des BONS terroristes faisant du BON boulot !) !!!
    • avatar
      arboretumen réponse àUgo(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Ugo,

      L'histoire de France est tout aussi passion ante ! A vous de la découvrir et la faire connaître ! L'histoire de tous les peuples me passionne ...Chaque pays a ses particularités qui restent encore bien vives en chacun de leurs habitants et dans leurs façons de penser! L'ouverture d'èsprit dans certains domaines enrichis !
    Afficher les nouveaux commentaires (0)