Points de vue
URL courte
Par
Législatives 2017 en France (55)
39170
S'abonner

Le Front national semble sonné, au lendemain de l'élection présidentielle et en pleine campagne législative. Que se passe-t-il? Philippe Murer et Julien Rochedy étaient en studio pour tirer les choses au clair.

Le Front national rythme la vie politique française depuis au moins trente ans, et il a su se hisser au second tour de l'élection présidentielle 2017. Or, si la défaite était prévisible, son ampleur ne l'était pas.

Pire encore, la tendance semble se confirmer : car si Marine Le Pen a obtenu 33,90 % au second tour, son parti ne devrait atteindre que de 2 à 5 députés dimanche prochain. Le FN a rassemblé moins de 3 millions d'électeurs dimanche dernier contre près de 11 millions au second tour de la présidentielle — j'admets ici comparer l'incomparable.

Mais tout de même, l'échec du second tour a ouvert, ou rouvert, certaines plaies. Les thèses sont nombreuses, de la ligne politique au débat de l'entre deux tour, en passant par la personnalité de Marine Le Pen. Alors que se passe-t-il ? Le Front national est-il à bout de souffle ?

Лидер политической партии Франции Национальный фронт, кандидат в президенты Франции Марин Ле Пен на вечернем мероприятии по итогам голосования во время второго тура президентских выборов во Франции.
© Sputnik . Kristina Afanasieva . http://visualrian.ru/ru/site/gallery/index/id/3093683/
Naturellement, la question pourrait être posée à chaque parti alors que tous semblent confrontés au phénomène En Marche. Mais la situation du Front national est bien spécifique : son manque de cohérence idéologique a-t-il sapé sa légitimité comme parti d'opposition ? A trop chercher des voix sur sa gauche, le FN a-t-il perdu sa droite ? En d'autres termes, les contradictions du FN ont-elles eu raison du parti ? Dans l'absolu, un juste milieu entre le populisme et le républicanisme est-il concevable, serait-ce la voie du gaullisme ? Bref… quel avenir peut-on lui prévoir ?

Pour répondre à toutes ces questions, nous avons accueilli en studio Julien Rochedy et Philippe Murer. Philippe Murer est candidat du Front national aux élections législatives, dans la troisième circonscription de l'Oise, et conseiller économique et environnement de Marine Le Pen. Julien Rochedy est quant à lui un ancien cadre frontiste, qui a donc quitté le parti et n'hésite pas le critiquer.

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

Dossier:
Législatives 2017 en France (55)

Lire aussi:

L’opposition se mobilise pour arrêter le raz-de-marée LREM
Philippot: Le FN a «payé l'abstention»
Législatives: La République en marche en tête avec 32% des voix, suivi par LR et le FN
En levant l’ambiguïté face au FN, Baroin enfonce LR dans ses contradictions
Tags:
élections législatives, législatives françaises 2017, La République en Marche! (LREM), Front national (FN), Philippe Murer, Julien Rochedy, Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook