Ecoutez Radio Sputnik
    Mikhaïl Saakachvili pendant une audience d'un tribunal de Kiev

    Mikhaïl Saakachvili, l’homme politique apatride le plus imprévisible de l’Est

    © Sputnik . Stringer
    Points de vue
    URL courte
    Elena Semionova
    516

    L’ancien chef d’État géorgien et ex-gouverneur de la région ukrainienne d’Odessa, Mikhaïl Saakachvili, déchu de sa nationalité ukrainienne l’été dernier, a été expulsé lundi vers la Pologne, pays par lequel il est entré illégalement en Ukraine.

    L'expulsion de Mikhaïl Saakachvili d'Ukraine ouvre une nouvelle page dans les pérégrinations de cet apatride déchu également de sa nationalité géorgienne en décembre 2015. Tant mieux, parce qu'à son passage, il laisse partout une impression inoubliable soit par son costume, soit par sa conduite, soit par les deux ensemble.

    Le défilé vestimentaire de M. l'ex-Président et l'ex-gouverneur a commencé en 2008 lors du conflit en Ossétie du Sud avec sa cravate. Ayant appris qu'au lieu d'un ou de deux bataillons, plus d'une division russe entrait en Ossétie du Sud et qu'il ne pouvait attendre aucune aide militaire des États-Unis, Mikhaïl Saakachvili a eu une crise de nerfs et s'est mis à manger sa cravate alors qu'il était filmé.

    La vidéo a eu un tel succès qu'un court dessin animé l'a suivie.

    Depuis son installation en Ukraine en qualité de gouverneur de la région d'Odessa et de citoyen ukrainien à part entière, M. Saakachvili n'a cessé d'éblouir ses nouveaux compatriotes par le choix de ses costumes.

    Sa randonnée dans les montagnes témoigne qu'il est un grand amateur de dessins animés. Evidemment, elle a eu lieu peu après avoir regardé Moi, moche et méchant. Sinon comment expliquer qu'il ait mis le costume de Dave le minion?

    Si quelqu'un ne le croit pas, il peut comparer avec l'original.

    L'amour des tenues ajustées, c'est compréhensible, mais comment peut-on mettre un pantalon à l'envers? C'est difficile à expliquer. Cependant, le gouverneur de la région d'Odessa a décidé de s'habiller ainsi pour présenter la police sous sa gouvernance.

    Ses préférences vestimentaires bizarres ne s'arrêtent pas là. Intervenant lors d'un forum anti-corruption dans la ville de Dniepr, à ne pas confondre avec le fleuve, pour une raison connue de lui seul il a décidé de mettre une jambe de son pantalon dans une chaussette. Par contre, comme on le voit sur la vidéo, son moral est loin d'être dedans.

    Contrairement à son moral pendant l'investiture du Président Trump. M. Saakachvili qui se voyait, dans ses rêves dans les premiers rangs des invités, s'est retrouvé dans les buissons, derrière la palissade. Des photographes l'ont immortalisé dans les buissons lorsqu'il observait l'investiture de Donald Trump. «La faute de la Russie!», a-t-il par la suite commenté.

    Mikhaïl Saakachvili, ne vous-en faites pas! La vie de chaque homme politique connaît des hauts et des bas. Et vice versa, les ascensions sont suivies de descentes. Même au moment de votre arrestation.

    Vous pouvez monter sur un toit, tel Karlsson sur le toit du roman d'Astrid Lindgren, fuyant la police qui vient vous chercher et force la porte de votre appartement de Kiev.

    Mais au moment du triomphe, libéré par vos partisans, vous êtes rattrapé à même le sol par un commando qui vient interrompre votre petit déjeuner pour vous emmener à l'aéroport où un avion à destination de la Pologne vous attend.

    La vie d'un homme politique est pleine de surprises. Mais tout porte à croire que de véritables surprises nous seront préparées dans l'avenir par Mikhaïl Saakachvili, l'homme qui a toujours un atout dans sa manche et fabrique toujours quelque chose d'imprévu.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    L'ex-président géorgien a menacé de sauter du toit de sa maison en Ukraine
    La vidéo du commando chargé d’expulser Saakachvili à Kiev publiée (vidéo)
    Accrochages à la frontière ukraino-polonaise pour la venue de Saakachvili
    Tags:
    Mikhaïl Saakachvili
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik