Points de vue
URL courte
Par
1010016
S'abonner

Il y a quelques jours encore, Éléonore était monitrice survivaliste. Préparée au pire, elle est pourtant allée au-devant du danger quand la pandémie de Covid-19 a touché sa région. Maintenant, elle aide les soignants. Un entretien choc.

Ils sont 12.000 à avoir répondu à l’appel: étudiants, médecins à la retraite, pharmaciens ou évidemment infirmiers, ils se sont portés volontaires pour aider les soignants qui manquent cruellement de main-d’œuvre. Parmi eux, Éléonore Lluna.
 
Monitrice survivaliste il y a quelques jours encore, Éléonore est retournée aider en service de réanimation dans l’hôpital de sa ville, Vesoul. Infirmière de formation, elle avait connu en 2003 la canicule dans un service d’urgences. Elle ne voulait pas rester passive. Nous avons voulu en savoir plus sur cette jeune femme, mère de deux enfants, qui est montée au front pour faire face au coronavirus. Sa sensibilité survivaliste lui a-t-elle permis d’anticiper la dégradation de la situation avant tout le monde? Elle qui se trouve en première ligne, comment voit-elle la situation sanitaire évoluer? Un entretien à voir et partager :

 

 

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

Lire aussi:

Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Tags:
survivalisme, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook