Politique
URL courte
Par
4612115
S'abonner

Dans son nouveau livre intitulé «L’Équilibre est un courage», le général de Villiers indique vouloir «réparer la France» divisée et menacée par ses tensions internes. Une phrase qui laisse à penser à d’éventuelles ambitions politiques en tant que candidat présidentiel en 2022.

Après ses deux premiers livres, «Servir» et «Qu’est-ce qu’un chef?», Pierre de Villiers, ancien chef d’état-major des armées, sortira le 14 octobre un nouvel ouvrage, «L'Équilibre est un courage» avec comme sous-titre intriguant «Réparer la France», lequel laisse à penser à d’éventuelles ambitions politiques, rapporte Le Parisien.

Bien qu’il se soit toujours tenu à l’écart de tout engagement politique en se reconvertissant en écrivain à succès et consultant auprès de différentes entreprises après plus de 40 ans de service, son nom était scandé par les Gilets jaunes au plus fort du mouvement: «Villiers à l'Élysée».

Dans son nouveau livre, l’ancien général décrit la France comme un pays profondément divisé et menacé par ses tensions internes.

«J'ai ressenti le déchirement qui s'opère dans notre nation, l'impérieuse nécessité d'une véritable réconciliation nationale», écrit-il dans le communiqué de presse délivré par l'éditeur Fayard.

«Il n'a aucune visée politique»

Néanmoins, Bertrand Soubelet, ex-général de gendarmerie et proche de de Villiers, n’y voit pas le programme d’un candidat à l'Élysée: «il n'a aucune visée politique, mais un seul fil conducteur: l'amour de la France». Selon lui, il «livre un diagnostic, des clés de lecture pour ceux qui sont aux manettes, mais pas un manifeste».

Cette idée est partagée par le politologue Pascal Boniface, aussi un intime de de Villiers qui l’a qualifié de «profondément chrétien», voulant «être utile, servir, transmettre aux autres». «Je ne le vois pas viser l'Élysée… à moins que beaucoup de monde vienne le chercher».

«Ça pourrait bien lui trotter dans la tête»

Cependant un artisan de Boulogne, le village où a grandi sa famille, admet que «ça pourrait bien lui trotter dans la tête».

«Ça bouillonne des fois quand il vient me voir avec sa vieille 2CV bleue, et peste contre les excès des écolos, les politiques et les médias sur leur nuage. Des paroles, des paroles… avec Pierre, on aurait du concret». 

«C'est sa façon à lui de faire de la politique»

Jean-Pierre Mallard, maire de Boulogne, admire les compétences et la capacité d'organisation de Pierre de Villiers et admet qu’«on ne pourrait pas trouver beaucoup mieux pour le pays».

«Mais il ne m'a jamais parlé de candidature présidentielle, c'est le genre de sujet qu'il esquive avec un sourire en coin. Il dit beaucoup de choses dans ses livres, je crois que c'est sa façon à lui de faire de la politique», conclut-il.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
élection présidentielle, gilets jaunes, Pierre de Villiers, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook