Politique
URL courte
Par
172122
S'abonner

L’Assemblée nationale a donné son accord à la restitution de plusieurs objets apportés en France du Bénin et du Sénégal à l’époque coloniale et conservés depuis dans des musées.

À l’unanimité, les députés français ont approuvé un projet de loi prévoyant la restitution au Bénin et au Sénégal des biens culturels emmenés en France en tant que «butins de guerre» à l’époque coloniale.

Aux termes du document, le Bénin devra récupérer 26 pièces du dénommé Trésor de Béhanzin provenant du palais d'Abomey en 1892, dont des statues, des portes ouvragées et le siège royal qui se trouvent aujourd’hui au musée du Quai Branly-Jacques-Chirac à Paris.

Au Sénégal, la France devra restituer un sabre et son fourreau attribués à El Hadj Omar Tall, importante figure militaire et religieuse ouest-africaine. Les pièces en question, détenues par le musée de l’Armée à Paris, sont actuellement exposées à Dakar dans le cadre d’un prêt de longue durée.

«Volonté renforcée de coopération»

Selon le ministre au Commerce extérieur Franck Riester, qui a défendu le texte dans l’hémicycle, la restitution de ces «butins de guerre» s’inscrit dans une «volonté renforcée de coopération» avec les deux pays africains. Il a également souligné le caractère ponctuel de ces restitutions, qui ne vont «nullement déroger au principe général» sur le caractère inaliénable des collections publiques françaises.

Le document doit maintenant être examiné par le Sénat.

Lire aussi:

L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
colonisation, restitution, France, Sénégal, Bénin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook