Politique
URL courte
Par
10222
S'abonner

Le Président français a promis de débloquer plusieurs centaines de millions d'euros pour la reconstruction des villages des Alpes-Maritimes frappés par des crues dévastatrices le 2 octobre.

L'État va mettre sur la table «à coup sûr plusieurs centaines de millions d'euros» pour reconstruire les villages des Alpes-Maritimes dévastés par les crues meurtrières vendredi, a annoncé mercredi 7 octobre le Président Emmanuel Macron sur TF1 et France 2.

En outre, sera mise en place une «conférence des financeurs», pour que «l'État, la région, le département, la métropole et toutes les communes qui peuvent, y contribuent, afin que la solidarité nationale et locale se mobilisent», a-t-il lancé à l'issue d'une visite dans plusieurs des communes sinistrées.

Mais «ce n'est pas demain qu'on retrouvera le visage d'avant. Et ce sera pas exactement le visage d'avant», a averti le chef de l'État, expliquant que certaines maisons dans les zones à risque devront être évacuées.

«Ces maisons qui aujourd'hui ont disparu dans certaines vallées ne pourront pas être reconstruites à l'identique», a-t-il souligné.

De plus, «on doit aller voir certains habitants et leur dire: la maison que vous occupez, il va falloir l'évacuer».

Vendredi 2 octobre, des pluies torrentielles se sont abattues sur trois vallées au nord de Nice, entraînant des crues très brutales qui ont balayé maisons, routes et ponts. Le bilan s'élève à au moins cinq morts, sept «disparus» et 13 «probables disparus», a annoncé Emmanuel Macron.

Deux autres personnes sont mortes en Italie, dans le Val d'Aoste et le Piémont, lors de cet épisode pluvieux.

Lire aussi:

Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Tags:
aide financière, Emmanuel Macron, inondation, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook