Politique
URL courte
Par
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (60)
554937
S'abonner

Une manifestation organisée par la diaspora arménienne se déroule à Paris pour sensibiliser l’opinion publique concernant les combats au Haut-Karabakh.

Une manifestation organisée par la diaspora arménienne se déroule ce vendredi 9 octobre à Paris pour sensibiliser l’opinion publique au conflit opposant l'Azerbaïdjan et l'Arménie autour du Haut-Karabakh.

«Cela fait des années qu'on a l'impression de manifester pour dénoncer l'arménophobie, l'idéologie qui est partagée par la Turquie et l'Azerbaïdjan. Il y a plein de faits isolés, d'escalades, de violences à la frontière, mais aussi en diaspora. Et on a l'impression de ne pas avoir été écoutés à tel point qu'on est maintenant dans une situation grave à Artsakh depuis presque deux semaines», a indiqué à Sputnik Maïri, une manifestante.

Selon elle, la communauté internationale reste dans la neutralité, sans réaction, alors qu'il y «a des soldats qui meurent tous les jours» et des civils qui se trouvent dans une situation très compliquée: ils se cachent dans des caves, manquant de nourriture et de couvertures.

«On attend une réaction qui ne soit pas simplement politiquement correcte. On n'attend pas une demande de cesser le feu, mais vraiment de réelles actions. On demande qu'un cessez-le-feu soit établi, sans condition, et que l'Azerbaïdjan soit sanctionné pour de nombreux crimes de guerre qui ont été commis en deux semaines», a-t-elle ajouté.

La manifestation s'est tenue de manière pacifique. La police a utilisé du gaz poivre pour disperser les manifestants bloquant la place de l'Étoile, rapporte un correspondant de Sputnik sur place.

​Le 8 octobre, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant l'ambassade de Turquie à Paris pour dénoncer le rôle joué, selon elles, par Ankara dans le conflit. La manifestation a été organisée à l’appel du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF).

Dossier:
Les tensions dégénèrent en guerre dans le Haut-Karabakh (octobre 2020) (60)

Lire aussi:

Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Erdogan appelle les Turcs à renoncer aux produits français
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
Paris, manifestation, Haut-Karabakh, Azerbaïdjan, Arménie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook