Politique
URL courte
Par
8926
S'abonner

C’est au tour de Toulouse et Montpellier d’être placées en zone d’alerte maximale, après Paris et sa Petite couronne, indique Franceinfo. Les préfectures de Haute-Garonne et de l'Hérault ont précisé dans leurs communiqués respectifs de ce dimanche 11 octobre que les mesures renforcées seraient en vigueur pour 15 jours à partir de mardi.

À la suite d’une forte hausse des cas de contamination et des hospitalisations, les agglomérations de Montpellier et Toulouse seront aussi placées en zone d'alerte maximale à partir de mardi et ce, pour 15 jours, fait savoir Franceinfo qui se réfère aux préfectures de l’Hérault et de Haute-Garonne.

La préfecture de l'Hérault a annoncé ce dimanche avoir pris la décision de placer Montpellier et sept communes l’entourant en zone d’alerte maximale. Ces changements signifient notamment la limitation des grands rassemblements ainsi que celle des activités à risques, d’après le communiqué de la préfecture, citée par le média.

Une conférence de presse du préfet de l'Hérault est prévue à Montpellier lundi 12 octobre, durant laquelle il officialisera ce passage en zone d'alerte maximale, relate BFM TV.

La Dépêche précise que lors de la réunion avec les maires ce dimanche 11 octobre, le préfet de Haute-Garonne, Étienne Guyot, a décidé de placer Toulouse et seize communes environnantes en zone d’alerte maximale en raison de l’augmentation des cas de Covid-19 dans la région. Il prévoit que les mesures renforcées dureront 15 jours. Le périmètre sera placé en zone d’alerte maximale à partir du mardi 13 octobre.

Autres villes en zone d’alerte maximale

Lille, Grenoble, Saint-Étienne et Lyon sont passées en alerte maximale à partir de samedi 10 octobre au matin en raison de la propagation du Covid-19 en France. Ces quatre villes ont ainsi rejoint Marseille, la Guadeloupe et Paris, déjà placées dans cette catégorie à cause du nombre d'infections par le coronavirus.

Lire aussi:

La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
«Auteurs intellectuels» de l’attentat de Conflans: qui sont-ils?
Tags:
Covid-19, santé, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook