Politique
URL courte
Par
Attaque d'un commissariat à Champigny-sur-Marne (7)
535258
S'abonner

Suite à l'attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne dans la nuit du 10 au 11 octobre, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin s’est rendu ce 11 octobre sur place. Dans le cadre de sa visite, il a évoqué une interdiction par une loide la vente au public de mortiers d'artifice.

En raison de l'attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne dans la nuit du 10 au 11 octobre, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin s’est rendu ce 11 octobre sur place. Dans le cadre de sa visite, il a évoqué une interdiction par une loi de la vente au public de mortiers d'artifice.

Le ministre a déclaré qu’Emmanuel Macron recevrait les syndicats de policiers jeudi 15 octobre.

En ce qui concerne sa volonté d'interdire par la loi la vente en ligne de mortiers d'artifice, le ministre a précisé qu’ils seraient ainsi considérés comme «des armes par destination».

Pour cela, a-t-il expliqué, il déposera un amendement à la proposition de loi LREM sur le continuum de sécurité qui sera examinée à partir du 17 novembre par les députés.

Attaque au commissariat

Le commissariat de Champigny-sur-Marne a été assailli par une foule d'individus armés de barres de fer et de mortiers d'artifice dans la nuit du 10 au 11 octobre. Il n'y a pas eu de blessés, plusieurs véhicules ont été toutefois dégradés et plusieurs vitres ont été brisées.

Exprimant son «soutien total» aux policiers, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a semblé lier dans un tweet les échauffourés de Champigny au trafic de drogue, parlant de «petits caïds» qui «n'impressionnent personne et ne découragent pas notre travail contre les stupéfiants».

Dossier:
Attaque d'un commissariat à Champigny-sur-Marne (7)

Lire aussi:

Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
Tags:
police, Gérald Darmanin, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook