Politique
URL courte
Par
15250
S'abonner

Pour ne pas permettre à Emmanuel Macron d’être en retard sur le programme officiel ses équipes, qui se sont habituées à sa réputation de «bavard», ont recours à certaines astuces. Ainsi, selon Le Parisien, ils prévoient notamment sur son agenda des «minutes cachées», des «temps réservés» de 10 à 15 minutes.

Comme Emmanuel Macron n’est presque jamais à l’heure à ses rendez-vous, l'Élysée doit recourir à certaines astuces pour s’y adapter et ainsi éviter les retards sur le programme officiel, rapporte Le Parisien.

«Quand il fait une sortie publique, il y a par exemple ce qu'on appelle en interne des minutes cachées. C'est-à-dire qu'on gonfle artificiellement la durée d'un trajet entre un point A et un point B. Comme cela, c'est du temps qu'on peut récupérer pour la suite», confie au quotidien un conseiller.

En outre, les équipes du Président de la République prévoient sur son agenda des «temps réservés» de 10 à 15 minutes, insérées à plusieurs moments de la journée, pour lui permettre de consulter des messages et de donner des appels si nécessaire. «Mais si on est vraiment en retard, on fait sauter ces moments pour récupérer du temps», précise-t-on.

«Il ne compte pas son temps»

Pour ce qui est des déplacements en province, les équipes de Macron reçoivent un «programme avec une indication de temps entre les étapes envisagées» proposé par les préfectures. «Mais ils ne savent pas qu'avec lui, il faut toujours prévoir large… alors on rallonge systématiquement».

Dans son entourage, cette réputation qui remonte à avant l’Élysée ne surprend plus personne. Ainsi, un proche qualifie Emmanuel Macron de «bavard» et de «vraie pipelette». «Il veut tellement convaincre chacun de ses interlocuteurs qu'il ne compte pas son temps», ajoute-t-il.

«Rien ne doit commencer sans moi»

«Je ne suis jamais en retard… puisque rien ne doit commencer sans moi», ironise régulièrement le Président de la République qui a aussi pour habitude de s'excuser.

L'ex-porte-parole Sibeth Ndiaye a confié au Parisien qu’en déplacement Macron accorde plus d’importance aux communications avec les Français qu’au déroulé officiel. «Une fois qu'on a compris cela, on n'en fait plus un problème», explique-t-elle au quotidien.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Darmanin prédit des «décisions difficiles» pour lutter contre l'épidémie de Covid-19
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
Sibeth Ndiaye, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook