Politique
URL courte
Par
3216
S'abonner

La décision du maire UDI de Mée-sur-Seine (Seine-et-Marne) Franck Vernin de maintenir ce dimanche un déjeuner prévu pour 300 personnes âgées dans une salle des fêtes a déclenché de vives réactions au sein de la municipalité. L’événement a été finalement annulé.

Un déjeuner pour 300 personnes âgées de plus de 67 ans qui était prévu ce dimanche dans une salle des fêtes Mée-sur-Seine (Seine-et-Marne) vient d’être annulé, annonce une publication sur la page Facebook de la ville.

«À la suite de la déclaration de l’état d’urgence sur le territoire national, la préfecture de Seine-et-Marne interdit à partir de samedi 17 octobre tous les rassemblements sans masque. Le repas des seniors prévu ce dimanche est donc annulé. Chacun sera prévenu personnellement.»

Le maire de Mée-sur-Seine voulait pourtant maintenir l’événement, expliquant que ce repas était «pour beaucoup, une des seules sorties de l'année».

«Les convives seront cinq par table, avec un espace d'1,60 mètre qui les sépare les uns des autres. Il y aura marquage au sol, affichage des gestes barrière, gel hydroalcoolique à l'entrée et sur chaque table, masques obligatoires», expliquait-il au Parisien.

L’opposition monte au créneau

«Très inquiète», Nathalie Jovin-Dauvergne, chef de file de l'opposition, a alerté le préfet de Seine-et-Marne mardi dernier.

«Rassembler en cette période plus de 300 personnes sans compter le personnel de service et de cuisine, alors qu'un arrêté préfectoral l'interdit, relève de l'irresponsabilité pour la santé de nos aînés», fustige-t-elle.

Plus de 30.000 cas de Covid-19 en 24h

Le 16 octobre, la France est devenue le premier pays d'Europe à dépasser la barre des 30.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, a annoncé la direction générale de la Santé.

Le nombre total de cas confirmés en France atteint désormais 809.684.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
préfecture, repas, maire, France, Seine-et-Marne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook