Politique
URL courte
Par
14714
S'abonner

Guillaume Larrivé, élu de l’Yonne, revient sur son cheval de bataille: l’expulsion de détenus étrangers du pays, s’appuyant sur le code de procédure pénale. Or, la mesure serait difficile à mettre en place, estime pour sa part Me Xavier Nogueras consulté par CNews.

«Ce que je demande aujourd’hui à Éric Dupond-Moretti, je le demandais déjà vainement à Nicole Belloubet il y a près de trois ans», écrit sur son compte Twitter l’élu républicain Guillaume Larrivé, qui accompagne son post d’un lien vers un article datant de 2018 et portant sur quelques 15.000 détenus étrangers incarcérés en France. Or, récemment, le député a réitéré sa demande.

​Dans une lettre datant du 19 octobre et adressée au garde des Sceaux, le député de l’Yonne s’appuie sur le code de procédure pénale pour demander d’expulser du pays ces détenus.

«Comme vous le savez, le code de procédure pénale prévoit une procédure, dite de libération-expulsion», rappelle la missive diffusée par CNews.

«La décision accordant à un condamné le bénéfice de la libération conditionnelle peut subordonner l'octroi de cette mesure à des conditions suivantes : (…) 4° s'il s'agit d'un étranger, être expulsé du territoire national, reconduit à la frontière ou être extradé, ou quitter le territoire national et n'y plus paraître», écrit-il en se référant à l’article D.535 du code de procédure pénale.

D’après CNews, Larrivé estime que sa proposition permet de faire partir du pays des étrangers qui n’y ont pas respecté la loi et d’ainsi libérer des places de prison dans un système carcéral saturé.

Une mesure difficile à mettre en place

Au micro de CNews, Me Xavier Nogueras donne son opinion:

«Je pense que notre législation n’est pas encore claire sur le sujet. Il faut d’abord savoir de qui on parle. Est-ce qu’on comptabilise simplement les personnes qui ne sont pas françaises ou est-ce qu’on comptabilise aussi les personnes qui ont la double nationalité».

Lire aussi:

Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Tags:
Guillaume Larrivé, Eric Dupond-Moretti, expulsions, détenus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook