Politique
URL courte
Par
6625
S'abonner

Prévue avant l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine, perpétré par un réfugié d'origine tchétchène, la visite de Gérald Darmanin a été accélérée et aura lieu lundi prochain, informe l’AFP.

Gérald Darmanin doit rencontrer lundi à Moscou le ministre russe de l'Intérieur avec lequel il va notamment aborder la coopération des deux pays contre le terrorisme et l'immigration clandestine, est-il indiqué jeudi auprès de son entourage.

Ce déplacement était prévu «avant l'attentat» de Conflans-Sainte-Honorine, perpétré par Abdoullakh Anzorov, un réfugié d'origine tchétchène, mais le calendrier a été accéléré, a expliqué une source proche du ministre de l'Intérieur.

Gérald Darmanin sera reçu en entretien par son homologue Vladimir Kolokoltsev pour parler «de la coopération contre le terrorisme, l'immigration irrégulière et la criminalité organisée», a détaillé une seconde source de son entourage.

Il doit aussi rencontrer des chefs d'entreprises français installés en Russie «pour parler de la situation économique et des relations bilatérales avec la Russie», est-il ajouté.
Mardi, Emmanuel Macron s'est entretenu par téléphone avec Vladimir Poutine pour lui demander «un renforcement de la coopération franco-russe en matière de lutte contre le terrorisme et l'immigration clandestine».

«Quand il y a des attentats sur le territoire national dont certains peuvent être en lien avec des ressortissants russes il y a forcément des questions à se poser pour prévenir ce type d'actes», est-il souligné dans l'entourage du ministre.

Cette visite est l'une des étapes de la tournée de Gérald Darmanin, après le Maroc la semaine dernière, dans les pays qui comptent le plus de ressortissants parmi les 231 étrangers en situation irrégulière suivis pour radicalisation et que Paris souhaite expulser.

Son entourage s'est refusé à donner le nombre de ressortissants russes que la France souhaite expulser. Le ministre présentera-t-il une liste de noms à son homologue? «Trop tôt pour le dire», est-il souligné.

S'agissant d'Abdoullakh Anzorov, l'ambassade de Russie à Paris avait souligné qu'il n'avait plus de liens avec Moscou depuis 2008.

Lire aussi:

La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
L'armée US reconnaît que sa dernière frappe à Kaboul était une erreur avec «un bilan tragique»
Tags:
France, Russie, Gérald Darmanin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook