Politique
URL courte
Par
4522
S'abonner

Conscient que le nouveau confinement fera chuter l'activité économique de près de 15%, le ministre de l'Économie, au côté du Premier ministre, a énoncé ce jeudi des mesures de soutien prévues par le gouvernement pour atténuer «un coup dur» pour les entreprises que seront obligées de fermer à partir du vendredi 30 octobre.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a concédé ce 29 octobre que le nouveau confinement représentait «un coup dur» pour les entreprises contraintes de fermer à partir du vendredi 30 octobre.

«Ce confinement est un coup dur pour toutes les entreprises qui vont être fermées à compter de demain. Je pense en particulier aux 200.000 commerces qui vont être obligés de fermer. Nous voulons leur dire que le soutien économique de l'État sera encore plus fort que lors du premier confinement», a assuré Bruno Le Maire.

15 milliards d'euros d'aides par mois

Suite à cette estimation, le gouvernement est revenu ce jeudi au chevet de l'économie, annonçant consacrer au total 15 milliards d'euros d'aides par mois de confinement afin de limiter les défaillances d'entreprises déjà fragilisées par la première vague du coronavirus.

Ces 15 milliards d'euros en incluront six dédiés au fonds de solidarité et sept à l'activité partielle. Puis un milliard sera prévu pour les exonérations de cotisations sociales et encore un autre pour prendre en charge une partie des loyers des entreprises.

Le fonds de solidarité réactivé et élargi

Parmi les principales mesures annoncées pour tenter de préserver les PME, le fonds de solidarité pour les entreprises qui avait été mis en place lors du premier confinement va être réactivé et élargi aux entreprises comptant jusqu'à 50 salariés afin de compenser les fermetures liées aux mesures de reconfinement, a annoncé M.Le Maire.

«Toutes les entreprises et tous les commerces qui seront fermés par décision administrative pourront recevoir une indemnisation allant jusqu'à 10.000 euros. Cela concernera les entreprises non plus jusqu'à 10, mais jusqu'à 50 salariés», a-t-il précisé.

Un crédit aux propriétaires de locaux commerciaux

Un crédit d'impôt sera proposé aux propriétaires de locaux commerciaux qui renonceront à «au moins un mois de loyer» entre octobre et décembre pour certaines entreprises, a également informé le ministre de l’Économie.

Les entreprises concernées sont celles de «moins de 250 salariés» qui «sont fermées administrativement» ou appartiennent «aux secteurs de l'hôtellerie, des cafés, de la restauration, de la culture». Les bailleurs pourront bénéficier d'un crédit d'impôt représentant «30% du montant des loyers abandonnés».

Une chute de 15% prédite

Bruno Le Maire a également rappelé que lors du premier confinement, l’activité économique du pays s'est écroulée de 30%. Cette fois, le gouvernement prévoit une chute de 15% en tenant compte de mesures prises pour soutenir les entreprises.

Entrant en vigueur dans la nuit de jeudi à vendredi, le reconfinement adapté a été annoncé mercredi par Emmanuel Macron et est prévu jusqu'au 1er décembre.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
France, Covid-19, Bruno Le Maire, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook