Politique
URL courte
Attaque à Notre-Dame de Nice (47)
163637
S'abonner

Après que Nice a été frappée par un nouvel attentat terroriste qui a fait trois morts, Éric Ciotti a estimé à l’antenne de CNews qu’«un Guantanamo à la française» était nécessaire pour les fichés les plus dangereux qu’on les laisse «en toute liberté nous menacer dans notre pays».

Les isoler et les mettre hors d’état de nuire. Éric Ciotti prône une sorte de «Guantanamo à la française» pour les personnes fichées les plus dangereuses.

«Il faut une rétention administrative pour ceux qui sont fichés. Il y en a eu jusqu’à 20.000 dans notre pays», a-t-il martelé.

​Et d’ajouter qu’il était nécessaire que le principe de précaution profite à la société.

Nice de nouveau frappée

Moins de cinq ans après l’attentat meurtrier du 14 juillet, Nice a été de nouveau prise pour cible par un terroriste. Jeudi matin, un homme est entré dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption, tuant trois personnes. Deux d’entre elles ont été égorgées, comme l’a précisé le procureur antiterroriste. Chez l’une des victimes, l’égorgement était très profond, de «l’ordre d’une décapitation».

Dossier:
Attaque à Notre-Dame de Nice (47)

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
Eric Ciotti, Nice
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook