Politique
URL courte
Par
81492
S'abonner

Les règles du confinement resteront inchangées pendant encore au moins 15 jours, selon Jean Castex qui a toutefois évoqué un éventuel allégement le 1er décembre, «strictement limité» aux commerces, alors qu’il a fait le point sur l'évolution de la deuxième vague de Covid-19 après la réunion du Conseil de défense de ce jeudi 12 novembre.

Au moins pour les 15 prochains jours, les règles du confinement resteront inchangées, a déclaré Jean Castex en faisant le point sur l'évolution de la deuxième vague de Covid-19 à l'Hôtel de Matignon après la réunion du Conseil de défense de ce jeudi.

«Il serait irresponsable de lever et même d'alléger le dispositif» de confinement pour l'instant, a ajouté le Premier ministre, appelant à la «prudence» en attendant de voir si ces résultats se confirment.

Un allègement pour les vacances de Noël?

En attirant l’attention sur le fait que le nombre de nouvelles contaminations a ralenti depuis une semaine, le Premier ministre a déclaré que dans le cas où ces tendances perdureraient, de nouveaux allègements pourraient être décidés pour les vacances de Noël.

Par ailleurs, il a évoqué un éventuel allégement le 1er décembre «strictement limité» aux commerces. Toutefois, même dans le cas où le confinement serait allégé le 1er décembre, les bars et restaurants resteront fermés, a précisé Jean Castex.

«Leur réouverture ne pourrait s'envisager que sur la base d'un protocole renforcé» et cette première étape «ne pourra cependant pas concerner d'autres établissements recevant du public où les risques de contamination sont par nature plus élevés, comme par exemple les bars, les restaurants et les salles de sport», a ajouté le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

Néanmoins, l’homme politique considère qu'il n'est pas raisonnable d'organiser de grandes fêtes de fin d'année dans le contexte actuel.

«Il ne serait pas raisonnable d'espérer pouvoir organiser de grandes fêtes à plusieurs dizaines de personnes, notamment pour le réveillon du 31 décembre», a-t-il prévenu.

Pour arrêter la vague épidémique, les autorités sont prêtes prendre des mesures supplémentaires en cas de nécessité, selon le Premier ministre.

Attestation de déplacement

Interrogé si, dans le cas d’un allègement après le 1er décembre, une attestation serait toujours exigée pour se déplacer, le Premier ministre a répondu par l'affirmative.

Le chef du gouvernement a demandé de ne «pas relâcher» mais d'«amplifier» les efforts durant le confinement, en appelant au «civisme». Il a indiqué avoir demandé au ministre de l'Intérieur un renforcement des contrôles alors que 581.000 ont déjà été pratiqués depuis le 30 octobre, occasionnant «88.455 verbalisations».

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Tags:
Jean Castex, santé, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook