Politique
URL courte
Par
1714423
S'abonner

Pour fêter le deuxième anniversaire du mouvement des Gilets jaunes, des manifestants sont descendus dans les rues de Lille ce samedi 14 novembre.

À l’occasion des deux ans du mouvement des Gilets jaunes, des manifestants sont descendus ce samedi dans les rues de Lille. Selon la page Facebook de l’événement, le cortège qui s’est lancé depuis la place de la République est passé notamment par la rue Solférino et la place Jeanne d'Arc.

Les organisateurs ont appelé «toutes les personnes en colère, luttant pour une ou plusieurs causes, les Gilets jaunes, les convergents, ceux qui veulent changer ce système, ceux qui veulent une vraie justice sociale, fiscale, démocratique, écologique et juridique, tous corps de métier» à y participer.

Cette marche a été déclarée et autorisée par la préfecture. Les organisateurs ont rappelé dans leur annonce l’obligation de porter un masque dans le cadre de ce rassemblement.

Alors qu’à un moment un groupe de manifestants a fait face à la police rue Solférino, le cortège était censé emprunter la rue des Postes, selon des vidéos partagées sur les réseaux sociaux par le journaliste Julien Bouteiller présent à Lille.

Lors de la manifestation, quelques tirs de lacrymogènes ont été entendus, dont l’un d’eux a été lancé pour faire reculer un groupe de militants.

D’autres accrochages mineurs avec la police ont eu lieu au début de la marche de ce samedi.

Par la suite, la police a chargé des manifestants, la situation est devenue plus intense. Selon le journaliste sur les lieux, des street medics ont pris en charge une femme qui aurait été blessée lors de la manifestation. Elle était consciente et attendait par la suite l’arrivée des pompiers, précise le journaliste.

Citant une source policière, Julien Bouteiller rapporte que «200 manifestants, deux interpellations (participation à un attroupement et outrage)» ont eu lieu ce samedi. De plus, des manifestants ont été verbalisés.

Mouvement des Gilets jaunes

Le mouvement des Gilets jaunes, qui a démarré le 17 novembre 2018 contre une taxe sur le carburant proposée par le gouvernement, s'inscrit dans la durée. Les mobilisations des Gilets jaunes ont régulièrement dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Après un pic de mobilisation en décembre, ayant entraîné de nombreuses violences et blessés, le mouvement n'a jamais totalement disparu.

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
Tags:
gaz lacrymogènes, manifestation, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook