Politique
URL courte
Par
24446
S'abonner

Emmanuel Macron dévoilera ce mardi 24 novembre au soir les nouvelles règles relatives au confinement qui entreront en vigueur à partir de la fin de semaine. Un conseiller de l'exécutif a indiqué au Parisien à quoi les Français pourraient s'attendre.

Mardi 24 novembre à 20 heures, Emmanuel Macron prononcera une allocution dans laquelle il annoncera aux Français dans quelle mesure les contraintes du confinement pourront être assouplies à partir de la fin de semaine. Leurs ultimes arbitrages doivent être rendus dans la matinée, lors d'un nouveau conseil de défense.

Un conseiller de l'exécutif confie au Parisien les limites de cet assouplissement.

«Même si la situation épidémique laisse entrevoir une amélioration, la situation hospitalière ne permet pas d'envisager un déconfinement. D'où le terme allègement», avance-t-il avant de poursuivre:

«On allège le confinement. Tant qu'il y a l'attestation de sortie, cela veut dire que la règle c'est de rester chez soi, que sortir est une dérogation quand bien même on élargit les motifs.»

Commerces non essentiels et lieux de culte

Ainsi les commerces dits «non essentiels» se dirigent vers une réouverture «autour du 1er décembre», voire dès ce week-end avec des protocoles sanitaires renforcés. Cela concerne également les lieux de culte, dont les représentants ont échangé ce lundi en visioconférence avec le cabinet de Gérald Darmanin, avec là encore des protocoles sanitaires renforcés.

«Si on enclenche cela, est-ce que cela ne donnera pas l'image qu'on rouvre tout?» s'interroge le conseiller ministériel.

La question se pose notamment sur la possibilité de se promener au-delà d'une heure et d'un kilomètre de son domicile.

«Il y aura, a priori, toujours une limitation du kilomètre. Mais est-ce qu'elle sera un peu élargie? C'est en débat», indique le conseiller.

«Des usines à Covid»

Lors d'une intervention devant le bureau exécutif LREM, le Premier ministre a tenu à rappeler une fois de plus qu'il ne s'agissait pas d'un «déconfinement», mais d'un «aménagement supplémentaire du confinement».

«On n'est pas dans le déconfinement, on est dans un aménagement supplémentaire du confinement», a-t-il affirmé à la veille de la prise de parole du chef de l'État.

«La première chose que nous avons devant nous, ce sont les réveillons, qui sont des usines à Covid. Si on a une chose à traiter, c'est ça», a-t-il fait valoir.

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Plus de 120 généraux américains accusent Biden d’avoir volé la victoire à Trump
Tags:
allocution télévisée, confinement, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook