Politique
URL courte
Par
73541
S'abonner

Afin de contrer la mesure gouvernementale qui limite à 30 le nombre de fidèles autorisés à assister au services religieux, les catholiques se sont rassemblés ce dimanche 29 novembre pour une messe à ciel ouvert sur la place Vauban à Paris.

Une centaine de catholiques ont prié, agenouillés, pendant le nouveau rassemblement place Vauban à Paris ce 29 novembre, dénonçant les restrictions de célébration du culte à 30 personnes maximum.

«Je constate que malheureusement dans les pays laïques que nous sommes, la religion est devenue un accessoire. C’est une erreur», a regretté au micro de Sputnik l'abbé Benoît de Jorna, qui a était au service religieux.

Interrogé sur ce qu’il pensait du fait que les magasins rouvrent leur portes, parmi d’autres allègements du confinement en cours et à venir, alors que le nombre de fidèles autorisés à assister aux cérémonies religieuses est toujours limité, l'abbé a estimé que cette situation relevait d’un «grand mystère».

Il a également expliqué qu’il n’était pas facile d’organiser cette messe en plein air, de trouver un emplacement, car ils ont essuyé plusieurs refus avant d’enfin trouver une solution.  

«C’est une grande victoire: pouvoir dire la messe», souligne-t-il.

Le Conseil d’État ordonne au gouvernement de revoir sa copie

Le 27 novembre, des associations catholiques ont saisi le Conseil d'État pour protester contre le décret du gouvernement. L’institution, dénonçant une «atteinte grave et manifestement illégale» à la liberté de culte, a jugé «disproportionnée» la limitation à 30 personnes imposée pour chaque office et exigé du gouvernement qu’il revoie son décret.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
France, confinement, catholique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook