Politique
URL courte
Par
16732
S'abonner

Dans une interview parue ce mercredi dans Le Monde, le Premier ministre aborde le sujet des forces de l’ordre et le Beauvau de la sécurité, réaffirmant son soutien aux policiers qui sont «les premières victimes» des violences.

«Avec le Président de la République, nous réaffirmons notre immense confiance dans nos forces de sécurité intérieure, et nous saluons leur travail qui se fait souvent dans des conditions extrêmement difficiles», répond dans un entretien au journal Le Monde Jean Castex, interrogé au sujet de la colère des policiers suscitée par les récents propos du chef de l’État au sujet des contrôles au faciès.

Le Premier ministre reconnaît cependant l’existence au sein de la police de comportements individuels «contraires» aux lois de la République, ajoutant qu’il faut les sanctionner, mais avant tout prévenir, notamment par le bais de formations.

Lutter contre «toutes les formes de violence»

Prié de préciser s’il reconnaissait l’existence des «violences policières», M.Castex estime que «les violences, ce sont les policiers qui en sont les premières victimes. Nous l’avons encore vu samedi 5 décembre».

Qualifiant d’«inadmissible» ce qui s’est passé samedi dernier lors des manifestations contre la proposition de loi Sécurité globale, il ajoute que le comportement violent de «quelques policiers» l’était tout autant. Toutefois, «les actes de quelques-uns ne peuvent laisser entacher l’ensemble de l’institution policière».

Ainsi, pour résoudre ce problème, le Beauvau de sécurité luttera «contre toutes les formes de violence», mais cela demande du temps.

Lire aussi:

Un Mig-31 russe intercepte des avions de l'Otan au-dessus de la mer de Barents
Un bus de la RATP aspergé d’essence et incendié dans les Yvelines – vidéo
Premières images de l’hélicoptère Ingenuity sur Mars
Tags:
police, Jean Castex, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook