Politique
URL courte
Par
6613619
S'abonner

«Je propose qu’on supprime toute aide sociale pendant cinq ans à quelqu’un qui arrive sur le sol français». Invité de BFM TV le 20 décembre, le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan a appelé à ce que le pays demande à ceux qui se rendent sur son territoire de «respecter la valeur travail».

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan, qui s’est dit «candidat à la présidentielle de 2022», a donné son point de vue sur les aides sociales versées à ceux qui s’installent en France.

«Je propose qu’on supprime toute aide sociale pendant cinq ans à quelqu’un qui arrive sur le sol français», a lancé M.Dupont-Aignan sur BFM TV le 20 décembre.

​«Respecter la valeur travail»

D’après l’homme politique, il faut «d’abord cotiser par son travail pendant cinq ans avant de recevoir la moindre aide sociale».

«La France doit demander à ceux qui arrivent sur notre sol de respecter la valeur travail.

Cette déclaration intervient après des attentats ayant frappé la France dont les auteurs étaient des réfugiés. Le 29 octobre, un Tunisien de 21 ans fraîchement arrivé en Europe a tué trois personnes avec un couteau dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice.
Le 16 octobre, Samuel Paty, enseignant français de 47 ans à Conflans-Sainte-Honorine, en région parisienne, avait été décapité par Abdoullakh Anzorov, un réfugié d’origine russe tchétchène de 18 ans, pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors de deux cours en début de mois sur la liberté d’expression.

Présidentielle 2022

Nicolas Dupont-Aignan a commenté le duel annoncé entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron en 2022, le qualifiant de «duel tragique pour ce pays». «Parce qu’en fait, on a un mauvais Président et on a une mauvaise opposante.»

Il est aussi revenu sur l’élection 2017, affirmant qu’il avait «soutenu Marine Le Pen face à Emmanuel Macron parce qu[’il] ne voula[it] pas d’Emmanuel Macron». Et d’ajouter quant à la présidentielle de 2022:

«C’est le sens de ma candidature: je dis aux patriotes, d’où qu’ils viennent - de la droite, de la gauche ou d’ailleurs -, on ne va pas se laisser étouffer par ce duel. Il faut bâtir une offre alternative sérieuse qui permette de battre Emmanuel Macron.»

Lire aussi:

L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
La Russie réagit à son exclusion du groupe d’experts sur le projet lunaire américain
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
Tags:
élection présidentielle, France, migrants, Nicolas Dupont-Aignan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook