Politique
URL courte
Par
41874
S'abonner

Le président et fondateur de l’Union populaire républicaine François Asselineau, qui prône la sortie de la France de l’Union européenne, a été mis en examen pour harcèlement et agressions sexuelles.

François Asselineau, 63 ans, président de l’Union populaire républicaine et ancien candidat à la présidentielle de 2017, a été mis en examen ce vendredi 5 février pour harcèlement moral et agressions sexuelles, a-t-il été indiqué de source judiciaire.

Le 3 février, l'homme politique a été placé en garde à vue dans le cadre de cette affaire. L'enquête est confiée à la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire de Paris.

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire contre M.Asselineau le 15 mai. Deux plaintes pénales avaient alors été déposées contre lui par deux anciens salariés de l'UPR. M.Asselineau les avait qualifiées de «calomnies».

Malgré ces accusations, le fondateur de l’UPR, qui prône la sortie de la France de l'UE, a été réélu à la tête de son parti lors d'un congrès virtuel qu'il a convoqué en juillet.

En janvier 2020, M.Asselineau avait été victime d’un acte de vandalisme. Sa voiture garée non loin de son domicile a été lourdement dégradée par un groupe d’individus, ces derniers s’étant acharnés jusqu’à se blesser et laisser des tâches de sang sur le véhicule.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
harcèlement, France, mise en examen, agressions sexuelles, François Asselineau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook