Politique
URL courte
Par
5629
S'abonner

Tant qu’il y a les moyens de vacciner la population, Emmanuel Macron écarte tout scénario de reconfinement généralisé, rapporte BFM TV. Pour rappel, Gabriel Attal avait espéré un retour à la normale «dès la mi-avril».

Alors que la semaine dernière, il a été annoncé que 20 départements français étaient placés en vigilance renforcée et que si la situation ne s’y améliorait pas, des mesures supplémentaires seraient mises en place, ce jeudi 4 mars, un confinement partiel à l’instar de celui instauré dans la région de Dunkerque, ne devrait être annoncé que dans le Pas-de-Calais, suppute BFM TV. Qui plus est, aucun confinement généralisé ne serait à l’ordre du jour.

D’après la chaîne de télévision, le Président de la République compte sur la vaccination et espère qu’elle permettra de prévenir tout nouveau confinement d’envergure.

Un membre au sein de l’exécutif a rapporté au média les propos suivants d’Emmanuel Macron:«Vous êtes gentils, mais tant que vous avez des vaccins dans les frigos, je ne reconfinerai pas les gens».

Date du retour à une «vie plus normale»

Intervenant mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a espéré que la vie pourrait redevenir normale «dès la mi-avril». Il a toutefois reconnu que d’ici là auront lieu «des semaines de gros temps.

Lire aussi:

La ville de Caudry pourra désormais priver des familles de «délinquants» d'aides sociales municipales
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
France, Emmanuel Macron, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook