Politique
URL courte
Par
301046
S'abonner

Face aux violences urbaines qui secouent la métropole de Lyon comme d’autres communes, le ministre de l'Intérieur a fait part le 19 mars du déploiement de renforts, indique BFM TV. Ainsi, neufs policiers supplémentaires viendront intégrer le commissariat de Givors-Grigny.

En déplacement dans le Rhône, Gérald Darmanin a annoncé vendredi 19 mars le déploiement de neufs policiers supplémentaires qui rejoindront le commissariat de Givors-Grigny face aux violences urbaines dans la métropole de Lyon, indique BFM TV.

«Il y aura neuf policiers supplémentaires cette année, dont quatre qui sortiront directement de l'école de police», a-t-il précisé.

Cette décision a été prise dans le cadre du plan annoncé en octobre 2020 par le ministre de l'Intérieur prévoyant le renfort de 300 policiers dans la métropole de Lyon sur trois ans.

«La centaine de policiers déployée sur l'année que j'avais évoquée avec le maire de Lyon concerne la circonscription de police de la métropole de Lyon», a rappelé le ministre avant d’ajouter: «Je fais confiance au préfet pour mettre les moyens là où il faut.»

Violences urbaines dans la métropole de Lyon

La métropole de Lyon fait face à des violences urbaines répétitives depuis jeudi 4 mars au soir, dans plusieurs quartiers sensibles comme La Duchère, Rillieux-la-Pape et Bron.

Des groupes attaquent des équipes de police à coups de projectiles et de tirs de mortier. Les faits se déroulent en début de soirée, en séquences assez courtes, d’une heure environ. Les autorités associent ces faits de violences au plan d’action novateur, mené conjointement entre les communes et les services de l’État depuis le mois de juillet 2020, contre les trafics et les incivilités, indique Le Monde.

Face à ces attaques, le préfet a reçu le renfort de 200 policiers et gendarmes. La stratégie policière consiste à multiplier les patrouilles mobiles, afin d’intervenir massivement, au plus vite, sur une scène de violences, dans le but d’éviter la propagation des affrontements, ajoute le journal.

Des violences dans d’autres communes

La métropole de Lyon n’est pourtant pas la seule à accueillir des renforts des forces de l’ordre face aux violences urbaines. Ainsi, Gérald Darmanin a décidé le 19 mars de déployer 22 policiers supplémentaires dans la ville de Douai, dont 10 dès le mois de mai.

​En outre, il a annoncé le 20 mars que sept policiers supplémentaires seraient affectés à Verdun dès cette année.

«Ces policiers seront prioritairement placés sur le terrain, au contact de la population et permettront de mener davantage d’opérations, en particulier contre les trafics de stupéfiants», a-t-il précisé.

​Selon Gérald Darmanin, cette démarche du ministère cible le trafic de drogue qui serait à l’origine de ces violences.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
Gérald Darmanin, Lyon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook