Politique
URL courte
Par
7810
S'abonner

Les cotes de popularité d’Emmanuel Macron et Jean Castex ont baissé ce mois-ci, montre un récent sondage. Une chute que le HuffPost explique par la manière dont le gouvernement gère la crise sanitaire.

Alors que le gouvernement est sous le feu des critiques pour sa gestion de la crise du coronavirus, le chef du gouvernement Jean Castex continue à perdre en popularité.

Selon le baromètre réalisé par YouGov pour le HuffPost et dévoilé ce vendredi 2 avril, sa cote de popularité a baissé de deux points ce mois-ci pour atteindre son plus bas niveau de 25% d’opinions favorables.

«Malgré une hausse significative auprès de la droite modérée (34% d’opinions favorables, +8 points) et une petite hausse auprès des sympathisants de l’extrême droite (13% d’opinions favorables, +2 points), le chef du gouvernement plonge auprès des autres franges de l’opinion», indique l’institut de sondages, notant que le Premier ministre a également perdu un point auprès des centristes, le noyau de cible électoral de la macronie.

La popularité de Macron en chute

Selon le baromètre, la popularité du Président dévisse de trois points et atteint 30% de popularité, une chute plus importante qu’au mois de mars lorsqu’il a perdu un point.

La glissade est d’autant plus importante qu’elle s’observe sur toutes les franges de l’opinion, y compris chez les sympathisants du centre.

Le HuffPost précise que le sondage a été mené du 29 au 30 mars, soit avant l’annonce du troisième confinement, faisant comprendre que la chute aurait pu être encore plus importante.

Un confinement tardif?

Face à une troisième vague brutale, le chef d’État a été contraint d’annoncer un nouveau confinement, alors qu’il avait pensé éviter ce retour en arrière en faveur de mesures plus ciblées et adaptées à chaque région selon la situation épidémique.

Alors que selon un autre sondage, réalisé par l'institut Elabe, deux tiers des personnes sondées estiment que l’exécutif a eu tort de ne pas reconfiner en janvier, le Président a tenu à réaffirmer sa position:

«Je peux vous le dire: nous avons eu raison de ne pas reconfiner la France à la fin du mois de janvier parce qu’il n’y a pas eu l’explosion qui était prévue par tous les modèles», a-t-il affirmé en conférence de presse à l'Élysée jeudi 25 mars.

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, confinement, cote de popularité, popularité, Emmanuel Macron, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook