Politique
URL courte
Par
3358
S'abonner

Le 29 janvier, le Conseil de défense a décidé de ne pas reconfiner le pays contrairement à l’avis du Conseil scientifique. La veille, le Premier ministre avait présenté un copier-coller d’un document remis par un épidémiologiste qui a été retouché et dont le sens a été altéré, rapporte Mediapart.

Le 28 janvier, à la veille du Conseil de défense consacré au reconfinement de la France et à la fermeture des écoles pendant quatre semaines, Jean Castex a présenté un diaporama contenant des erreurs et des «projections» trafiquées, selon une enquête de Mediapart.

Le Premier ministre a tenu en visioconférence un comité de liaison parlementaire aux côtés du ministre de la Santé que de nombreux élus ont qualifié de «vaine et formelle consultation».

Mediapart signale que le diaporama qu’il s’est procuré qui a été communiqué aux parlementaires était non seulement farci d’imprécisions et d’erreurs, mais comportait aussi une falsification.

Selon le site d’information, le graphique qui prétend présenter des «projections» pour les semaines à venir a été manipulé: fourni la veille par un épidémiologiste à Jean Castex, il a été retitré et modifié de façon grossière, au point non seulement d’en altérer le sens, mais de laisser croire à un scénario «médian» qui n’existait pas à l’origine.

L’auteur s’explique

Son auteur initial, le professeur Renaud Piarroux, membre de l’Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique rattaché à l’Inserm, a fait part de sa surprise à Mediapart.

«Je reconnais être l’auteur de ces courbes, mais je n’ai jamais prétendu faire des projections», explique-t-il.

Sur le graphique, il y avait trois courbes, dont l’une représentait la dynamique du variant historique, l’autre celle du variant anglais et la troisième additionnant les cas liés aux deux.

Ces courbes tracées à l’intention du Premier ministre pour expliquer «l’interaction des deux variants»  ont été remises en format papier, avec une note explicative.

«Cela heurte ma déontologie de scientifique»

Mediapart révèle que le document a été ensuite scanné, retitré pour être présenté comme des «projections» que Renaud Piarroux n’a «jamais prétendu faire». Une ligne en pointillé a été ajoutée, ainsi qu’une nouvelle légende.

«Je n’ai pas de problème avec le fait que mon travail soit utilisé, même sans en être averti. Mais que le sens même du graphique ait été modifié heurte ma déontologie de scientifique», déplore-t-il.

Qui a scanné et modifié son graphique? Avec quelles intentions? Des services compétents, par exemple au sein de Santé publique France, ont-ils validé la nouvelle version? Jean Castex, qui s’était fait expliquer le sens du document en face à face, peut-il ignorer la manipulation? Sollicité par Mediapart, son cabinet n’a répondu à aucune de ces questions.

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Tags:
erreurs, confinement, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook