Politique
URL courte
Par
9147
S'abonner

Selon Bruno Le Maire, invité ce mercredi de Bourdin Direct, Xavier Bertrand «ferait un excellent ministre de l’Économie» quand Emmanuel Macron «aura été réélu». L’actuel patron de Bercy estime que les mesures du programme économique du candidat à la présidentielle 2022 s’inscrivent dans la continuité de la politique actuelle.

Commentant ce 14 avril le programme économique de Xavier Bertrand, le ministre de l’Économie en exercice a estimé que le président de la région des Hauts-de-France serait un «excellent» successeur à son poste une fois Emmanuel Macron réélu en 2022. Issu comme lui de la même famille politique (Les Républicains), Bruno Le Maire a ainsi adhéré aux propositions de M.Bertrand tout en exprimant son soutien indéfectible au Président de la République en fonction.

«D’abord vous me permettrez de noter que Xavier Bertrand ferait un excellent ministre de l'Économie et des Finances d’Emmanuel Macron, [...] quand Emmanuel Macron aura été réélu Président de la République en 2022, ce que je souhaite», lance le ministre au micro de Jean-Jacques Bourdin, répondant à une question sur la baisse de 33 milliards d’euros des impôts de production proposée par Xavier Bertrand.

«Je suis le seul ministre de l’Économie et des Finances sous l’autorité du Premier ministre et du Président de la République à avoir engagé cette baisse des impôts de production. Il peut la saluer, il peut la soutenir, il peut la poursuivre», poursuit-il.

Une histoire de continuité

D’après Bruno Le Maire, qui affirme avoir lu les propositions du candidat, ses idées correspondent rigoureusement à la politique menée par Emmanuel Macron depuis le début de son quinquennat.

«Nous avons augmenté la prime d’activité, nous avons baissé les cotisations sociales, nous avons défiscalisé les heures supplémentaires, nous l’avons déjà fait», explique le responsable avant d’évoquer «la mise en place d’un fonds souverain» que le gouvernement a également «déjà fait».

«Ces propositions s'inscrivent dans la continuité rigoureuse de ce que nous avons fait [...] en matière économique et financière depuis quatre ans. C’est pour cela que je dis [...] que s’il [Xavier Bertrand, ndlr] veut être ministre de l’Économie et des Finances d’Emmanuel Macron, il en a toutes les qualités», conclut-il.

La course à l’Élysée

À un an de la présidentielle, de nombreux politiques, dont Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan ou encore François Asselineau, ont déjà porté leur candidature. Emmanuel Macron ne s’est pas encore prononcé officiellement. Selon un récent sondage Ifop paru le 18 mars, un affrontement Macron-Le Pen semble le plus probable au second tour. D’après l’enquête d’opinion, au premier tour Marine Le Pen serait créditée de 28% des intentions de vote, contre 24% pour le Président de la République. Avec 14%, Xavier Bertrand, ex-membre Les Républicains qui a quitté le parti en 2017, serait le deuxième principal rival. Enfin, 10% des sondés affirment vouloir voter Jean-Luc Mélenchon.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tribune de militaires: le chef d'état-major invite les signataires à quitter l'armée
Tags:
Présidentielle française 2022, Emmanuel Macron, Bruno Le Maire, Xavier Bertrand
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook