Politique
URL courte
Par
20660
S'abonner

Les sondages présageant la réédition du duel Macron-Le Pen s’enchaînent.Le dernier en date a été rendu public mardi par Elabe. Mais ces études n’empêchent pas le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal de songer à un second tour sans la présidente du RN.

«Je rêve d'un second tour sans Marine Le Pen», a relaté Gabriel Attal à l'antenne de France Info alors que près d’un an nous sépare de la prochaine présidentielle. Ainsi, il a répondu à la question du journaliste voulant savoir s’il préférait que le duel définitif oppose Emmanuel Macron à la candidate RN ou à un candidat issu de la gauche.

Le porte-parole du gouvernement a en outre exposé que ce qu’il souhaitait c’est qu’en démocratie «on puisse avoir des alternatives qui ne sont pas des alternatives extrêmes», mentionnant la présidente du Rassemblement national ainsi que l’Insoumis Jean-Luc Mélenchon.

Et d’ajouter qu’il voulait voir des partis républicains, des partis de gouvernement produire des idées et présenter des «alternatives politiques crédibles». Or, actuellement ce n’est pas le cas, a-t-il regretté.

La réédition du duel Macron-Le Pen se profile

Encore un sondage, cette fois-ci d’Elabe réalisé pour BFM TV, dessine la possibilité de la réédition du duel Macron-Le Pen au second tour.

L’étude a examiné deux scénarios, l’un prévoyant que Xavier Bertrand soit candidat de la droite et le second suggérant Valérie Pécresse. Dans les deux cas de figure, ce sont Emmanuel Macron et Marine Le Pen qui figurent en tête des intentions de vote au premier tour, devançant largement leurs rivaux.

Si au premier tour, la candidate RN semble pouvoir prendre le dessus, le second tour serait remporté, à en croire les résultats de l’étude, par le Président sortant avec 56% des suffrages exprimés.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
élections, second tour, Gabriel Attal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook