Politique
URL courte
Par
2915918
S'abonner

Commentant la politique migratoire de la France, Philippe de Villiers a appelé au micro de RTL à «arrêter les pompes aspirantes» et à «réinstaller la France en France».

«La France se défrancise», lâche Philippe de Villiers sur RTL ce mardi 27 avril, commentant l’assassinat par un Tunisien d’une fonctionnaire de police à Rambouillet.

«Beaucoup de gens disent "on a le sentiment d’être étranger chez soi" […]. La France, c'est une histoire qu'on partage, ou alors on s'en va, un art de vivre qu'on partage, ou alors on s'en va. Ça s'appelle l'assimilation», martèle le fondateur du Puy du Fou. Dans son dernier ouvrage «Le Jour d’après (Ce que je ne savais pas… et vous non plus)», il condamne la politique d’Emmanuel Macron en qui il avait fondé quelques espoirs et qui a fini par le décevoir.

​Pour Philippe de Villiers, «le drame de la France, c’est que vous ne pouvez pas gérer le stock si vous ne gérez pas le flux [migratoire]». Il cite à ce propos les chiffres «astronomiques» récemment donnés par Didier Leschi, directeur général de l'Office français de l'immigration et de l'intégration: plus de 274.000 cartes de séjour accordées en 2019 (dernière année comptabilisée).

«Chez nous il n'y a pas de voile»

«La première chose à faire est d’arrêter les pompes aspirantes, de rétablir les frontières et ensuite de réinstaller la France en France», estime l'ancien secrétaire d'État qui ne cesse de dénoncer les dangers de l’immigration massive.

Un problème qui était au «cœur de la discussion et de la rupture que j’ai eues avec Emmanuel Macron». «On est en train d'installer en France un damier, un côte à côte qu'avait dénoncé Gérard Collomb avant de partir [...], un camaïeu.»

«Il faut dire à toute personne qui est sur le territoire français: vous acceptez votre mère adoptive [...], vous apprenez à aimer notre histoire, à pratiquer notre art de vivre. Ici, chez nous, il n'y a pas de voile, il n'y a pas de tenue du VIIe siècle, du Prophète, etc.», poursuit M.de Villiers.

Une déception qu’il ne cache pas

L'ancien député européen se montre dur avec le chef de l’État depuis le début de la crise sanitaire, car à ses yeux, il n'a pas été à la hauteur de ses fonctions.

En décembre dernier, lors d'un entretien à Valeurs actuelles, il avait qualifié Emmanuel Macron d’«amateur» et la France d’«Absurdistan».

Dans son essai «Le jour d’après», Philippe de Villiers se souvient notamment d’un dîner à l’Élysée lors duquel il a interpellé le Président de la République sur la question de «l'assimilation». «Nous sommes face à un problème non seulement d'invasion, mais de colonisation de peuplement, avec un différentiel démographique qui va nous être très défavorable dans quelques années», prévenait-il récemment sur Europe 1.

Sur Radio Classique, il a pointé les contradictions d’Emmanuel Macron sur la question migratoire: «Il m’explique en aparté “on va se battre contre l’immigration, vous avez raison, c’est la source de l’insécurité” et en réalité il fait le contraire».

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Tags:
France, immigration, Philippe de Villiers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook