Politique
URL courte
Par
Élections régionales et départementales 2021 en France (44)
17506
S'abonner

Alors que la commission d’investiture des Républicains a voté mardi 4 mai le soutien à Renaud Muselier pour les régionales en PACA après le désistement de la liste LREM, Nadine Morano a jugé que le parti présidentiel n’était qu’un parti virtuel.

Après le retrait de la liste LREM en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) au profit de Renaud Muselier, Nadine Morano a donné son avis sur le parti de la majorité présidentielle dans la matinale de CNews ce mercredi 5 mai.

«La République en marche, cela représente dans les résultats électoraux des dernières municipales 2% seulement des voix. Donc, la République en marche, en fait, ça n’existe pas. C’est un parti virtuel. En Marche ce sont juste les initiales d’Emmanuel Macron», a-t-elle avancé.

La députée européenne estime que LREM n’est pas «en situation de gagner des régions». Sinon Sophie Cluzel aurait gardé sa liste en PACA et aurait tenté de remporter les élections.

Elle a aussi évoqué la décision de Jean Castex de procéder à ce désistement au profit du président du Conseil régional de PACA Renaud Muselier.

«Et qu’est-ce qui s’est passé? Dimanche, je ne vous cache pas que c’était une bombe qui était posée par M.Castex chez Les Républicains. Moi, j’ai dit très clairement à M.Muselier: il a posé une bombe dans notre parti politique, soit tu débranches la bombe, soit tu appuies sur le bouton», a indiqué Mme Morano.

Elle s’est également prononcée sur la situation dans laquelle Renaud Muselier s’était retrouvé et sur ses conséquences.

«Renaud Muselier est tombé dans un piège. Celui qui a intérêt à ce que Marine Le Pen se retrouve au deuxième tour, c'est Emmanuel Macron. Nous on a besoin de proposer aux Français un programme, une personnalité qui va l'incarner.»

LR apportent leur soutien à Muselier

Le choix de l’alliance avec LREM pour les régionales en PACA fait par Renaud Muselier a été débattu mardi soir par la commission nationale d’investiture des Républicains. Finalement, celle-ci lui a apporté son soutien pour les régionales.

La commission précise cependant dans son communiqué qu'il «ne peut y avoir aucun accord, à quelque niveau que ce soit, avec LREM. Ce qui induit aucun parlementaire En Marche et aucun membre du gouvernement sur notre liste».

Sauf à quitter le gouvernement, la secrétaire d'État Sophie Cluzel, qui devait porter la liste LREM, ne pourra pas figurer sur la liste de Renaud Muselier.

Le communiqué n’a pas manqué de mentionner que «conformément aux valeurs de notre famille politique, nous sommes et nous resterons les opposants déterminés à l’idéologie du Rassemblement national».

Dossier:
Élections régionales et départementales 2021 en France (44)

Lire aussi:

Régionales: «Ces élections étaient sabotées dans tous les sens du terme»
«Je commence à vraiment comprendre les Français»: agacé, Laurent Delahousse recadre Schiappa et Faure - vidéo
La Chine annonce la découverte de deux gigantesques gisements de pétrole et de gaz
Tags:
Nadine Morano, Renaud Muselier, Les Républicains (LR)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook