Politique
URL courte
Par
131526
S'abonner

Le maire de Toulon, Hubert Falco, a annoncé mercredi qu'il quittait le parti Les Républicains (LR) après des tensions autour de la candidature de Renaud Muselier pour les élections régionales du mois prochain en Provence-Alpes-Côte d'Azur où le Rassemblement national réalise de bons scores.

«Aujourd'hui, je ne renie rien, je ne critique rien, mais je décide de reprendre ma liberté. Je quitte donc le parti Les Républicains», explique Hubert Falco dans un entretien au Figaro.

Polémique autour de Renaud Muselier

Son départ intervient après les tensions provoquées au sein des Républicains par l'annonce du retrait de la liste LREM aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) au profit de la liste LR menée par Renaud Muselier, président sortant de la région.

Mardi soir, la commission nationale d'investiture LR a finalement apporté son soutien à Renaud Muselier qui avait assuré quelques heures plus tôt qu'il n'y avait pas d'accord avec LREM, tout en se disant «sensible à tous les soutiens qui se manifestent».

«Condamner sans équivoque tout soutien dans une région politiquement aussi sensible que la région Provence-Alpes-Côte d'Azur est irresponsable», explique Hubert Falco au Figaro.

«Ne pas être favorable à l'union alors que la menace de l'arrivée au pouvoir du Rassemblement national n'a jamais été aussi forte, revient à faire son jeu», poursuit-il, regrettant un «rétrécissement» de la ligne LR.

Lire aussi:

Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
Toulon, Les Républicains (LR), primaire Les Républicains, régionales, élections régionales
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook