Politique
URL courte
Par
2517318
S'abonner

La nouvelle tribune de militaires d’active publiée dans Valeurs actuelles dans la soirée du 9 mai avait collecté deux jours plus tard, mardi à 18h, 249.989 signatures et, parmi elles, celles d’Éric Ciotti, d’Éric Zemmour, mais aussi de Marion Maréchal. L’ex-députée du Vaucluse avait déjà soutenu la première tribune.

Le décompte réalisé par Valeurs actuelles indique qu’à 18 heures mardi 11 mai, la tribune de militaires d’active publiée dans ses colonnes deux jours plus tôt avait totalisé près de deux millions de visiteurs uniques et près de 250.000 signatures.

Parmi les signataires se trouvent Éric Ciotti, Éric Zemmour ou encore Marion Maréchal, directrice de l’Institut de sciences sociales, économiques et politiques (ISSEP), qui a confirmé à Valeurs actuelles qu’elle avait signé la tribune et qu’elle lui apportait son soutien.

Précédemment, elle avait soutenu la première tribune publiée le 13 avril par le blog Place d’armes et relayée par Valeurs actuelles le 21.

Aucun appel à l’insurrection

Intervenant sur le plateau de BFM TV, Marion Maréchal avait signalé que «cette tribune fait plus d'émoi dans le débat public et auprès des ministres que les émeutes que nous vivons depuis maintenant des semaines».

«Je ne vois pas du tout un appel à l'insurrection. Je vois des gens qui expriment une crainte, […] mais je ne vois pas un souhait et encore moins un appel. Je trouve qu'au contraire, on a besoin des militaires dans le débat public, et je m'étonne d'autant plus que c'est un procès qu'on n'aurait pas fait à de Gaulle», a-t-elle signalé.

Évoquant les sanctions que risquent les auteurs de la tribune, elle a rappelé qu’au moment de la rédaction de son essai de stratégie militaire Vers l’armée de métier paru en 1934 de Gaulle était colonel.

«Si on raisonnait comme Mme Parly, en 33-40, tous les militaires qui s'étaient exprimés pour alerter sur le réarmement de l'Allemagne auraient fini devant les tribunaux militaires», détaille-t-elle, ajoutant qu’aujourd’hui «le péril n'est évidemment pas le même».

«Je suis aux côtés de ceux qui sonnent l’alarme»

Un autre signataire de cette deuxième tribune de militaires, Éric Zemmour, a annoncé son soutien sur son compte Twitter officiel.

«Je suis toujours aux côtés de ceux qui sonnent l’alarme, dès lors qu’il s’agit de l’avenir de la France. J’ai signé la tribune des militaires et je vous invite tous à faire de même», a-t-il tweeté.

«Un constat d’évidence»

Le député Les Républicains des Alpes-Maritimes Éric Ciotti s’est exprimé concernant la deuxième tribune de militaires sur BFM TV, disant partager son constat.

«C’est un constat d’évidence, on ne peut contester tout ce que l’on voit au quotidien et la terreur qui s’installe dans les quartiers ou la loi de la République n’est plus appliquée», a-t-il avancé.

Et d’ajouter: «Je soutiens cette tribune et je la signe.»

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Découverte d’un charnier au Canada: qui étaient ces enfants victimes de la mission civilisatrice imposée par l’Occident?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Tags:
signatures, tribune, Eric Zemmour, Marion Maréchal-Le Pen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook