Politique
URL courte
Par
5817545
S'abonner

Macron candidat? À moins d’un an de la présidentielle, Emmanuel Macron s’apprête à entamer un nouveau tour de France. Un déplacement qui s’apparente pour certains à une campagne électorale, écrit Le Parisien.

Tandis que de nombreux candidats à la présidentielle de 2022 semblent s’être déjà lancés dans la course présidentielle, Emmanuel Macron, qui n’a pas encore déclaré sa candidature, lui aussi s’apprête à partir «sur le terrain». Dans une interview à des quotidiens régionaux accordée fin avril, le Président a annoncé dès début juin reprendre son «bâton de pèlerin» pour «prendre le pouls du pays». À en juger par les propos de Karl Olive, maire DVD de la commune de Poissy dans les Yvelines, cité par Le Parisien, ce tour de France risque d’être très difficile pour le chef de l’État.

«Tu vas en prendre plein la gueule et ça ne va pas toujours te plaire. Mais ça va te rendre service», a-t-il récemment mis en garde Emmanuel Macron lors d’une conversation avec le dirigeant français, indique le quotidien. Les deux hommes semblent être en bons termes: l’édile mène régulièrement des «conversations franches et directes» avec le chef d’État, selon Le Parisien.

«Je ne saurais trop te recommander d’aller sentir le cul des vaches, parler aux Français, rencontrer les maires», a poursuivi le fondateur et président de l’association de maires Génération terrain.

Toujours selon Le Parisien, rétorquant à la remarque piquante du maire de la commune francilienne, Emmanuel Macron dit être au courant de l’accueil qu’il pourrait recevoir et a déclaré «en avoir envie».

L’entourage de Macron lui aussi semble comprendre tous les risques mais est certain de la finalité de l’initiative.

«C’est un combattant. Il s’entraîne toutes les semaines à la boxe. Il est prêt», a estimé un stratège d’Emmanuel Macron, interrogé par Le Parisien.

Grand débat national 2.0?

Ce tour de France se déroulera en format déambulation dans les rues, visites d’entreprises, rencontres avec les tissus associatifs, discussions «sans filtre», détaille le média. Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron veut aller à la rencontre des Français. Suite à la crise des Gilets jeunes, le chef de l’État a lancé le 15 janvier 2019 le grand débat national qui a duré deux mois. Comme il l’expliquait dans une lettre, toujours disponible sur le site Web du grand débat national, le but de l’événement était de «se reposer ensemble les grandes questions de notre avenir».

Selon le site de la grande consultation, il y a eu près de deux millions de contributions en ligne au cours du débat de 2019 et plus de 10.000 réunions locales ont été tenues. Quatre thèmes ont notamment été au cœur de la discussion: transition écologique, fiscalité et dépenses publiques, démocratie et citoyenneté ainsi qu’organisation de l'État et des services publics.

Cette fois-ci, à l’heure où la France, affaiblie par la crise sanitaire, s’apprête à reprendre la vie normale après des mois de vie sous les mesures restrictives, Emmanuel Macron veut partir en tournée afin d’«inventer un deuxième temps de la relance».

«Je veux, en lien avec les maires et forces vives de la nation, inventer un deuxième temps de la relance», a expliqué le Président en répondant à la question du Parisien de savoir s’il voulait refaire le grand débat national.

«C’est qu’on puisse ensemble, par cette grande concertation que je veux faire à l’été, tourner la page de ce moment de la vie de la nation.»

Cette nouvelle tournée, perçue par les opposants de Macron comme une véritable campagne électorale qui ne dit pas son nom, va probablement s’inspirer de l’expérience obtenue lors du premier grand débat national.

De nouvelles élections

À près d’un an de la présidentielle, ce sont surtout les régionales et départementales qui attirent l’attention. Ces élections qui se tiendront les 20 et 27 juin pourront aider les partis politiques à «tâtonner le terrain» avant 2022. Cette année, la campagne régionale est d’ailleurs marquée par des péripéties politiques rocambolesques concernant d’éventuelles alliances, notamment celle entre LR et LREM en PACA.

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
Présidentielle française 2022, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook