Politique
URL courte
Par
4412823
S'abonner

Après que la députée La France insoumise Danièle Obono a exposé sa vision des origines des tensions entre Israël et le Hamas sur le plateau de la chaîne israélienne i24News, un intervenant a qualifié son parti d’antisémite et de «soumis aux islamistes». La députée a quitté l’émission.

Invitée jeudi 20 mai sur le plateau de la chaîne israélienne francophone d’information i24News, la députée La France insoumise (LFI) Danièle Obono a dit être satisfaite du cessez-le-feu entre le Hamas et Israël qui devait alors intervenir dans la nuit.

En espérant qu’il tienne, elle a signalé que le problème de fond, le problème historique, n’était pas résolu et que «l’origine des violences et des tensions dans la région, en Israël, à Gaza et à Jérusalem était antérieure».

«Et donc tant que la question de la colonisation et notamment la question de Jérusalem n’est pas réglée, tant qu’un certain nombre de demandes du Conseil de l’Onu, de revendications légitimes de la population palestinienne ne sont pas résolues, je crois que les sources de la tension demeurent», a signalé Mme Obono.

«Un parti antisémite»

Un participant au débat qui s’est présenté comme un «homme de gauche» et un «progressiste» n’a pas apprécié ses propos et l’a clairement fait savoir.

«Je crois que vous devez rebaptiser, madame, votre parti. Non pas La France insoumise, mais La France soumise aux islamistes. Je crois que cela conviendrait mieux à votre politique. Parce que je ne crois pas que vous compreniez très bien ce qui se passe ici en Israël. Vous représentez un parti qui n’est pas antisioniste, mais qui est carrément un parti – je le dis et je n’ai pas peur des mots, je ne mâcherai pas mes mots ce soir – antisémite. Et je vais vous dire pourquoi», a-t-il lancé.

La réaction de la députée a été virulente.

Je vous laisse finir le spectacle

«Je vais vous laisser monsieur, parce que je n’accepte pas de recevoir ce type d’insultes […]. Je ne me laisserai pas insulter sur ce plateau […]. Me faire traiter d’antisémite en direct. Je vais vous laisser finir votre cirque.»

Après quoi elle a quitté le plateau malgré les appels à rester d’un journaliste affirmant que personne ne l’a accusée ni insultée de quelque manière.

Plus tard, elle a commenté elle-même sur Twitter l’incident, qualifiant l’intervenant de «provocateur haineux, toxique».

«J’ai juste pas son temps. J’ai enlevé mon corps de ce plateau glauque et je garde mon énergie pour continuer la lutte de solidarité avec le peuple palestinien.»

De nombreux messages de soutien ont suivi.

Jean-Luc Mélenchon, président du groupe LFI à l’Assemblée nationale, a jugé qu’elle a bien fait de s’en aller.

«Un journaliste d’i24News dit: "Danièle Obono n'a pas été injuriée quand elle a été traitée d’antisémite" sur i24News. Pour i24News, l’antisémitisme n'est pas un délit!», a-t-il tweeté.

Le PCF a trouvé ces accusations d’antisémitisme inacceptables.

Le coordinateur de La France insoumise Adrien Quatennens a soutenu Danièle Obono, considérant que ce plateau était «absolument dégoûtant». Selon lui, La France insoumise «a fait les frais de l’infamie qui consiste à associer toute critique de la politique du gouvernement israélien à de l’antisémitisme».

La militante Rokhaya Diallo a elle aussi apporté «tout son soutien» à Danièle Obono. «Des faits documentés d’un côté contre des accusations abstraites en retour: il n’y avait manifestement aucune intention de débattre», a-t-elle estimé.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Le général Lecointre quitte son poste au commandement des armées
Tags:
antisémitisme, La France insoumise (LFI), Danièle Obono
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook