Politique
URL courte
Par
25658
S'abonner

À 10 jours du premier tour des élections régionales, les enquêtes d'opinion donnent toujours Thierry Mariani gagnant en PACA. Interrogé par France Bleu, Pierre-Paul Léonelli assure ne pas exclure une alliance avec la gauche. Quitte à provoquer un nouveau séisme.

À peine refermée, la cicatrice Muselier/LREM risque de se rouvrir pour le grand parti de droite.

Invité ce 10 juin sur France Bleu, Pierre-Paul Léonelli, président du groupe de la majorité au Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), ne rejette pas l’idée de s’allier avec la liste d'union de la gauche en cas de triangulaire au second tour pour vaincre la liste RN de Thierry Mariani.

«Rien n'est écarté», a-t-il déclaré au micro de France Bleu en précisant: «il y aura un moment, le soir du premier tour, où on prendra des décisions».

Il s’attend pourtant à la «même réaction» que celle que LR avait connu en 2015 lorsque sa liste conduite par Christian Estrosi avait remporté les régionales au second tour avec 54,78% des votes contre 45,22% pour la liste RN de Marion Maréchal-Le Pen, ce après lui avoir cédé le premier tour.

«Je pense que les électeurs ne veulent pas donner une région à quelqu’un qui n’était plus dans la région, qui est parlementaire européen, qui est parti, qui a trahi sa famille politique pour aller au Rassemblement national. Personnellement, je ne peux pas croire que la région Provence-Alpes-Côte d’Azur y a intérêt, parce qu’en plus cela servira de tremplin à Marine Le Pen pour la présidentielle».

Cette déclaration intervient alors que la polémique de l’accord entre Renaud Muselier et LREM n’est pas éteinte. Annoncé par Castex, un accord de principe entre le candidat LR dans la région et le parti présidentiel a eu un retentissement national, poussant même des cadres du parti comme Estrosi à démissionner, ne comprenant pas que les Républicains puissent exclure leur tête de liste pour un accord visant à battre le RN.

Du côté des adhérents, l’annonce du Premier ministre avait été très mal reçu. Une alliance avec la gauche risque d’accentuer le fossé.

Le candidat RN gagnera-t-il en PACA?

Pour l’instant, Thierry Mariani est en tête des intentions de vote au premier et au second tour en Provence-Alpes-Côte d'Azur, selon des sondages réalisés ces derniers jours par différentes institutions.

Un sondage d’Opinion Way pour CNews, publié vendredi 4 juin, lui a attribué 42% des intentions de vote au premier tour. Au second, il obtiendrait 45%, dans l'hypothèse d'une triangulaire avec la liste d'union de la gauche, et 52% en cas de duel en l’absence de cette liste.

Confirmé une nouvelle fois

Presque les mêmes chiffres ressortent d’un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France et France télévisions publié mercredi 9 juin.

Au premier tour, Thierry Mariani engrangerait 41% des voix devant le candidat des Républicains Renaud Muselier (34%) et celui d'union de la gauche Jean-Laurent Felizia (15%).

Au second tour, en cas de triangulaire, le candidat RN obtiendrait 43% devant le candidat LR (36%) et celui de la gauche (21%) alors qu’en cas de duel, Thierry Mariani vaincrait Renaud Muselier avec une légère avance (51% contre 49%).

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Rave party à Redon: la gendarmerie dénonce «une déferlante de violences à l’encontre des forces de l’ordre»
Tags:
Régionales 2021 en France, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Thierry Mariani, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook