Politique
URL courte
Par
257536
S'abonner

Alors que la potentielle candidature d’Éric Zemmour à la présidentielle de 2022 ne cesse de faire des remous, un sondage Ifop pour Le Point révèle que le polémiste, dont la popularité est comparable à celle du vert Yannick Jadot, ne représente pas un obstacle à la victoire au premier tour de la présidente du RN.

À moins d’un an de la présidentielle, un sondage Ifop pour Le Point prend le pouls des Français concernant une éventuelle candidature du polémiste Éric Zemmour. Si le scrutin se tenait dimanche prochain, le chroniqueur de CNews serait crédité de 5,5% des voix, révèle l’étude d’opinion. La présence de ce candidat de la «droite nationale» n'empêcherait pourtant pas la victoire au premier tour de Marine Le Pen, créditée, quant à elle, de 28%.

Selon le sondage, le score d’Éric Zemmour est similaire à celui de l'eurodéputé EELV Yannick Jadot (5,5%), un peu supérieur à celui de l’édile socialiste de la capitale, Anne Hidalgo (5%) et de 8 points moins élevé que celui de l’ex-Républicain Xavier Bertrand (13,5%).

«Ce n'est pas faramineux, mais c'est un point de départ non négligeable dans un paysage politique totalement éclaté», estime le directeur du département Opinion à l'Ifop, Jérôme Fourquet, interrogé par Le Point.

D’ailleurs, la présence de l'essayiste sur la liste des candidats ne change en rien le probable duel au second tour entre Emmanuel Macron (26%) et Marine Le Pen (28%).

«Glissement à droite»

Avec 28% pour Marine Le Pen, 5,5% pour Éric Zemmour et 3,5% pour le fondateur du parti Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan -donc, 37% en tout- «un bloc de droite nationale très important» se dessine en France, estime M.Fourquet.

«On a l'illustration supplémentaire d'un vaste mouvement de glissement à droite du paysage politique», explique-t-il au Point.

Vu le choix proposé aux électeurs de ce bord de l'échiquier politique, Dupont-Aignan a d’ailleurs proposé la tenue d’«une primaire patriote» qui a, selon lui, été écartée par les principaux acteurs de ce spectre politique.

«J’ai proposé une primaire patriote et républicaine ouverte avec Éric Zemmour, Marine Le Pen, Bruno Retailleau, moi, et d’autres. Ils ont refusé pour l'instant donc c’est le premier tour qui départagera», a déclaré le 14 juin sur le plateau de Grandes Gueules le président de Debout la France.

Le Pen vs Zemmour

Le sondage révèle par ailleurs que, contrairement à une idée reçue, la candidature de Zemmour ne séduit pas autant les électeurs lepénistes, préférant principalement rester fidèles à la présidente du RN, ce qui confirme les récents propos de Marine Le Pen à ce sujet. Dans une interview au site réunionnais Linfo.re, la dirigeante du RN a déclaré «ne pas craindre» Éric Zemmour sur le plan électoral mais précisant qu’elle ne voudrait pas être assimilée à ses propos «très radicaux».

D'après l’enquête d’opinion en question, ce sont surtout les électeurs LR (13%) et ceux n’ayant pas de sympathie partisane (10%) qui opteraient pour la candidature de Zemmour. Le chroniqueur de CNews n’attire que 6% de l’électorat de Marine Le Pen.

En fait, si Éric Zemmour se présente officiellement, cela pourrait au contraire souder celui-ci, indique Jérôme Fourquet. Il explique que la candidature du polémiste peut être perçue par certains comme un obstacle «mettant en danger une perspective de victoire historique pour la droite nationale».

Commentant le même thème début juin sur RTL, Marine Le Pen a en effet estimé que Zemmour candidat affaiblirait «le camp national» et aiderait Emmanuel Macron à gagner.

D’après Le Point, pour l’officialisation de sa candidature, Éric Zemmour qui a declaré début juin, dans un entretien au média Livre noir, qu’il fallait «peut-être» «passer à l’action», pourrait attendre la rentrée et la sortie de son nouveau livre en septembre.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
Présidentielle française 2022, Eric Zemmour, Marine Le Pen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook