Politique
URL courte
Par
26534
S'abonner

Pas surpris, Thierry Mariani a préféré prendre à la légère le retrait de la liste de gauche pour les régionales en PACA. Il espère que les abstentionnistes se mobiliseront au second tour pour que sa région ne revienne pas aux «amis de M.Macron».

«Après avoir fait une union entre Les Républicains et La République en marche, ils demandent à la gauche de disparaître comme elle l’a fait il y a six ans. Au moins cette fois ils ont résisté une demi-journée», a réagi auprès de Nice-Matin Thierry Mariani lundi 21 juin, affirmant qu’il n’y a «rien de vraiment surprenant».

Jean-Laurent Felizia, le candidat menant une liste de gauche en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), a annoncé son retrait et a appelé à voter pour Renaud Muselier (31,9% au premier tour), désormais seul adversaire du Rassemblement national (RN) mené par Thierry Mariani (36,4%) le 27 juin prochain. L’écologiste avait d’abord souhaité se maintenir, mais a fini par céder face à la menace d’expulsion de son parti.

En 2015, la liste socialiste de Christophe Castaner s’était retirée le soir du premier tour pour permettre à Christian Estrosi de faire barrage contre Marion Maréchal, qui avait obtenu plus de 40% des voix pour le Front national. Le maire de Nice avait fini par remporter la région, pour ensuite donner son siège à Renaud Muselier en 2017.

Les électeurs de gauche floués?

Avec cette décision, Felizia enlève toute possibilité à la gauche d’être représentée au Conseil régional pour les six prochaines années, malgré ses 17% de voix obtenues. Renaud Muselier a assuré que ces près de 200.000 électeurs seraient «entendus et respectés» s’il l’emporte dimanche prochain. Ce mardi, il a évoqué sur LCI l’idée que la gauche puisse «déposer des motions» dans l’hémicycle.

Seul contre tous

Mariani estime que la stratégie de barrage est «un moins pour la démocratie». Toujours lundi, cette fois au micro de France Bleu, il a soutenu que «la politique, c’est défendre des idées, défendre un programme», ajoutant que Renaud Muselier «devra son élection à tout l’arc-en-ciel politique».

«Incapables de convaincre les électeurs, les voici tous unis – des communistes aux macronistes, des socialistes à LR – pour tenter d’empêcher la volonté populaire de s’exprimer», a-t-il également fustigé sur Twitter.

Abstention

Ces élections régionales ont battu le triste record du taux d’abstention (68%), le précédent record étant celui des régionales de 2010. Au soir du scrutin, Marine Le Pen a déploré que les électeurs du RN «ne se so[ie]nt pas déplacés», appelant à un «sursaut». Dans Nice-Matin, Thierry Mariani s’est également adressé à eux: «s’ils ne se déplacent pas, il ne faudra pas qu’ils viennent pleurer s’ils ont une majorité avec les amis de M.Macron ici».

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
Thierry Mariani, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Régionales 2021 en France, politique, Renaud Muselier, abstention
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook