Politique
URL courte
Par
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)
181119
S'abonner

Suite aux dysfonctionnements du premier tour des élections régionales et départementales, le président du Sénat compte demander une commission d'enquête en l'espèce, selon des sources parlementaires.

Le gouvernement a demandé ce mardi des «correctifs immédiats» dans l'acheminement de la propagande électorale après les dysfonctionnements jugés «graves» constatés au premier tour des départementales et régionales.

Estimant que ces «dysfonctionnements» sont «particulièrement regrettables», le Premier ministre Jean Castex a déclaré devant les députés que les préfets avaient été «saisis» pour que «des mesures correctrices puissent être apportées» dans «les meilleurs délais» d'ici au second tour dimanche.

Après le député et leader de LFI Jean-Luc Mélenchon, les députés LR ont réclamé ce mardi une «commission d'enquête parlementaire», ou au moins une «mission d'information», pour analyser ces «dysfonctionnements».

Le président LR du Sénat Gérard Larcher va demander que la commission des Lois de la chambre haute soit dotée des pouvoirs d'une commission d'enquête sur ces dysfonctionnements, a appris ce mardi l'AFP de sources parlementaires.

La demande sera présentée mercredi en conférence des présidents, a-t-on précisé, confirmant une information du Figaro.
Les groupes LR et PS souhaitaient la création d'une commission d'enquête sur ces dysfonctionnements dénoncés par les oppositions comme «un scandale», «une faute» du gouvernement. Mais, en fin de session parlementaire, les groupes ne disposaient plus de «droit de tirage». En conférant à la commission des Lois les pouvoirs d'une commission d'enquête, la conférence des présidents permettra de satisfaire cette demande.

M.Larcher a jugé «inacceptable que l'ensemble des concitoyens de ce pays n'aient pas eu accès, comme normalement on doit le faire, aux professions de foi» des candidats.

La commission des Lois a déjà prévu d'entendre mercredi matin le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur les «difficultés d'organisation majeures» du premier tour des élections départementales et régionales.

«Graves et importants»

«Ces dysfonctionnements sont graves et importants», a renchéri Marlène Schiappa, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté. «Tous les enseignements seront tirés» et «dès la fin du 2e tour», le gouvernement prévoit de «dénoncer le marché public», a-t-elle ajouté au cours de la séance des questions au gouvernement où plusieurs questions ont été posées sur cette affaire.

Adrexo et La Poste, les deux prestataires chargés de l'acheminement des professions de foi des candidats, ont promis lundi de renforcer leurs dispositifs pour le deuxième tour dimanche.

Convoquées place Beauvau, les deux entreprises ont subi les remontrances de Gérald Darmanin «à la suite des dysfonctionnements inacceptables liés à la qualité de l'acheminement de la propagande électorale du premier tour».

Dossier:
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)

Lire aussi:

Quatre personnes blessées par balles à Berlin, une opération policière en cours, selon les médias locaux
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Tags:
élections régionales, Gérard Larcher, enquête
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook