Politique
URL courte
Par
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)
7113
S'abonner

Après le retrait au second tour des régionales en PACA de la liste de gauche, le duel entre Renaud Muselier (LR), soutenu par la majorité présidentielle, et Thierry Mariani (RN) s’annonce très serré. Selon un sondage Ifop, tout se jouera à 1% des voix.

La messe est loin d’être dite en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cette région, la seule où le RN s’est imposé le soir du premier tour des régionales, verra s’affronter le 27 juin Thierry Mariani (Rassemblement national) et Renaud Muselier (Les Républicains). Selon un sondage Ifop pour LCI et Le Figaro paru ce jeudi 24 juin, les deux hommes politiques sont pour l’instant au coude-à-coude, mais c’est le président sortant de la région qui, avec 51% d’intentions de vote, est donné favori.

Intentions de votes au 2nd tour des régionales en PACA
© Sputnik
Intentions de votes au 2nd tour des régionales en PACA

Alors que la victoire de Thierry Mariani le 20 juin fût assez large (plus de 4% d’écart), le match de dimanche s’annonce beaucoup plus serré.

Résultats du 1er tour des régionales en PACA
© Sputnik
Résultats du 1er tour des régionales en PACA

L’enquête d’opinion Ifop a été effectuée par le biais d’un questionnaire autoadministré en ligne du 21 au 23 juin auprès d’un échantillon de 919 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1 012 personnes, représentatif de la population PACA âgée de 18 ans et plus.

Le retrait de la gauche

Si la campagne électorale en PACA a été marquée par un psychodrame, notamment au sein des Républicains, le soir du 1er tour n’a lui non plus pas été calme. Arrivé troisième avec 16.89 % des voix exprimées, Jean-Laurent Félizia, tête de liste de la gauche, a annoncé le 20 juin qu’il se maintiendrait au second tour, et ce malgré le risque d’une victoire du RN.

Moins de 24 heures ont pourtant suffi pour qu'il revienne sur sa décision. Le changement de ton de M.Felizia peut entre autres s’expliquer par la pression mise par le chef du parti écologiste. S’exprimant lundi 21 juin sur Franceinfo, Julien Bayou a prévenu que si la liste de gauche était maintenue au second tour en PACA, «elle n'aur[ait] pas le soutien d'EELV».

Finalement, lundi dans l’après-midi, Jean-Laurent Félizia a déclaré qu’afin de faire barrage au RN, il se retirait au profit de Renaud Muselier.

Premier parti de France

Avec un taux d’abstention record aux régionales (66,10%), le premier tour de l’édition 2021 restera dans les mémoires comme celui que les Français ont le plus boudé. La droite a certes gagné la majorité des régions au premier tour, mais c’est surtout le «parti des abstentionnistes» qui l’a largement emporté. Face à un tel record d’abstention, de nombreux politiciens ont appelé les Français à se mobiliser dimanche 27 juin.

Appelant ses électeurs à un «sursaut» pour le second tour, Marine Le Pen a déploré le 20 juin qu’ils ne se soient pas déplacés pour le premier. Thierry Mariani lui a emboîté le pas.

«Si, à nouveau, vous n’allez pas voter dimanche, alors nous continuerons avec les mêmes. Alors c’est le candidat du pouvoir, le candidat Emmanuel Macron qui sera élu […]. Alors rien ne changera dans notre région, rien ne changera dans vos vies», a-t-il lancé au cours d’une conférence de presse tenue le 20 juin au soir.

Selon le même sondage Ifop, la participation en PACA au second tour est estimée à seulement 35%.

Dossier:
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)

Lire aussi:

Quatre personnes blessées par balles à Berlin, une opération policière en cours, selon les médias locaux
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
Provence-Alpes-Côte d'Azur, Thierry Mariani, Renaud Muselier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook