Politique
URL courte
Par
31881
S'abonner

À l’approche de la présidentielle 2022, Marlène Schiappa intensifie ses attaques contre le RN. En cause cette fois: des critiques émanant de faux comptes après l'annonce d'un réseau mondial des forces de sécurité intérieure contre les violences conjugales. Une manipulation venue «d'extrême droite le plus souvent», accuse-t-elle.

Critiquée sur Twitter, la ministre chargée de la Citoyenneté pointe dimanche 4 juillet des attaques émanant de faux comptes et dénonce une manipulation venue «d'extrême droite le plus souvent».

Elle a annoncé le 1er juillet dans une interview au JDD la création d’un réseau avec l’Onu Femmes qui réunira 20 pays coordonnant leurs forces de police face aux violences conjugales. «Il s’agit de partager des pratiques efficaces sous l’impulsion d’ONG», expose-t-elle.

Pour illustrer cette vague de critiques baptisée «cyberharcèlement et désinformation sur Twitter», elle a publié des captures d’écran.

​Selon elle, les messages critiques «postés par des bots» portent sur le caractère inutile de cette initiative qui vient se superposer au travail d'Interpol. Ce qu’elle dénonce, soulignant que la coopération entre les polices ne relève pas des missions d'Interpol.

«Il est facile en quelques clics pour n'importe quel parti ou puissance étrangère ou juste personne qui s'ennuie de manipuler l'opinion ainsi», indique-t-elle, estimant que «la critique est normale en démocratie», mais qu’elle doit venir de citoyens et non de «robots, de comptes achetés en ligne».

«Le RN est une arnaque»

Ce n’est pas la première attaque de Marlène Schiappa visant le Rassemblement national à l’approche de la présidentielle 2022. En effet, invitée le 13 juin sur Europe 1, elle a appelé à se mobiliser contre le RN, se disant «prête à tout» pour faire barrage au parti.

«Je crois qu'il faut débattre pied à pied face au RN pour démontrer que le RN est une arnaque.»

Sur Franceinfo, le 2 mai, la ministre a qualifié Marine Le Pen d'adversaire principal de LREM.

«Le Rassemblement national ne souhaite pas que les choses s'améliorent. Il prospère sur ce qui va mal. Sur les peurs, les inquiétudes et sur les dysfonctionnements de la société.»

Ce que disent les sondages

Plusieurs sondages placent Emmanuel Macron et Marine Le Pen en tête des intentions de vote des Français pour la présidentielle d’avril 2022.

Selon un baromètre Ifop Fiducial pour LCI et Le Figaro, ces deux prétendants se retrouveraient presque à égalité au premier tour. En cas de présence de Xavier Bertrand, sans autre candidat de la droite, la présidente du RN recueillerait 26% des voix, contre 24% pour le Président sortant.

En cas de présence de Valérie Pécresse à la place de Xavier Bertrand, les favoris obtiendraient tous deux 26%.

Enfin, si Laurent Wauquiez est présent, Emmanuel Macron devancerait Marine Le Pen (28% contre 26%).

Quant au second tour, l'Ifop place l'actuel Président de la République en tête avec 57% des voix, contre 43% pour la présidente du RN.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
Rassemblement national (RN), Marlène Schiappa, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook