Politique
URL courte
Par
6137
S'abonner

Une application anti-Covid niçoise est attendue en août, fait savoir le maire de Nice repris par le quotidien Nice-Matin. En expliquant sa décision, Christian Estrosi avait estimé que l’application TousAntiCovid «n'a jamais fonctionné».

Une application sur le modèle de TousAntiCovid verra le jour à partir du 1er août dans la ville de Nice selon son maire, qui l’a fait savoir ce 9 juillet, relate le quotidien Nice-Matin. Il a affirmé que l’application TousAntiCovid «n'a jamais fonctionné» et qu’il voudrait créer une sorte de «pass sanitaire» pour Nice.

Selon le maire, grâce à cette application, il sera possible de détecter les cas contacts parmi les personnes qui seront enregistrées dans l’application. En outre, il détaille qu’il sera demandé aux gens qui veulent participer à une manifestation de la télécharger.

«Cette application devra être téléchargée pour participer aux manifestations de Mon été à Nice. Elle détectera si l’utilisateur est passé à côté de quelqu’un diagnostiqué positif au coronavirus», a détaillé le maire.

D’autres mesures et propositions

Tandis que la région PACA a été parmi les plus touchées en France par la propagation du variant Delta fin juin, le maire niçois avait déjà proposé d’«accompagner les commerçants» et de rassurer les clients des établissements ayant opté pour la vaccination complète du personnel, en mettant à leur entrée un «label sanitaire vaccin».

L’obtention du label porte un caractère déclaratif, c’est-à-dire qu’une entreprise doit monter un dossier administratif prouvant le fait que tout son personnel est vacciné et sa volonté de se voir attribuer ce sigle.

Qui plus est, Christian Estrosi a exprimé sa volonté de réintroduire le port du masque «dans certains secteurs» à l’échelle locale, en rassurant qu’il étudie pour le moment «les secteurs qui nécessitent qu’il soit imposé», informe Europe 1. De ce fait, Nice fera partie des villes qui ont déjà réappliqué cette mesure, avec entre autres Saint-Malo, Lille et Bordeaux. La préfecture de police de Paris a rappelé que le port du masque restait obligatoire pour les 11 ans et plus dans l'espace public en plein air uniquement dans les lieux et circonstances notées ci-dessous.

Un arrêté municipal du maire à Nice est attendu la semaine prochaine.

Enfin, Christian Estrosi avait déjà affirmé vouloir rendre les tests PCR payants pour promouvoir la vaccination, rappelle Nice-Matin.

«Je demande au gouvernement de faire payer les dépistages de confort. Ceux réalisés pour partir en vacances, pour aller voir un concert, pour se déplacer en avion. La gratuité ne doit s’appliquer que pour les cas contact, les contacts tracing», avait lancé le maire au quotidien.

Lire aussi:

Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Un appel national à la grève lancé parmi les soignants pour s'opposer à l'obligation vaccinale
Macron vante les origines françaises de la vaccination, bien que la France n'ait toujours pas son vaccin
Tags:
Nice, Covid-19, France, vaccin, santé, Christian Estrosi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook