Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Charia en Russie: condamnation des leaders musulmans

    Politique
    URL courte
    0 0 0

    Différents leaders spirituels et experts musulmans ont condamné les propos de l'avocat Daguir Khassavov, qui a récemment appelé à l'instauration de la charia en Russie dans une interview à la télévision russe.

    Différents leaders spirituels et experts musulmans ont condamné les propos de l'avocat Daguir Khassavov, qui a récemment appelé à l'instauration de la charia en Russie dans une interview à la télévision russe.

    "M.Khassavov est connu pour ses déclarations scandaleuses contre le mufti Ravil Gaïnoutdine et contre la construction de la grande mosquée de Moscou (…). Il est évident que c'est une provocation. Tout le monde se rappelle qu'il y a quelques mois, une campagne (de discrédit) a été lancée contre le Patriarche (Cyrille de Moscou et de toutes les Russie, ndlr). Maintenant, c'est le tour des musulmans", a déclaré le conseiller du président du Conseil des muftis de Russie, Abdul-Vakhed Niyazov.

    Selon le membre de la Chambre civile de Russie et mufti de Moscou Albir Krganov, les cours de charia ne sont possibles que dans un pays religieux, la Russie étant un Etat laïc.

    Le mufti de la république de Tchétchénie (Caucase russe), Soultan Mirzaïev, a à son tour souligné que l'avocat Khassavov n'avait pas le droit de parler au nom des musulmans.

    "C'est une action préméditée. A mon avis, il s'agit d'une commande de forces politiques hostiles à la Russie, aux musulmans, ainsi qu'à la paix internationale et interconfessionnelle dans le pays", a insisté Rouslan Kourbanov, de l'Institut d'études orientales de l'Académie des sciences russes, avant d'indiquer que de telles déclarations n'étaient pas du ressort de l'avocat.

    Lors d'une interview accordée à la chaîne REN TV, l'avocat moscovite Daguir Khassavov a plaidé pour l'instauration de la charia en Russie affirmant notamment que la diaspora musulmane pourrait procéder à "une riposte sanglante" et "noyer Moscou dans le sang" si l'on l'empêchait d'imposer ses normes.

    Lire aussi:

    Les pauvres doivent-ils faire le Ramadan? Des Égyptiens s’interrogent
    L’islam deviendra la religion la plus répandue dans le monde en 2070
    Sommet de Kazan, prochain point d’orgue des relations Russie-Monde musulman
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik