Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Justice des mineurs en Russie: Poutine promet d'écouter la société civile

    Politique
    URL courte
    0 16 0 0

    Les mécanismes de création de la justice des mineurs en Russie doivent prendre en considération l'opinion de la société civile, a déclaré à Moscou le président russe Vladimir Poutine.

    Les mécanismes de création de la justice des mineurs en Russie doivent prendre en considération l'opinion de la société civile, a déclaré samedi à Moscou le président russe Vladimir Poutine.

    "Nous écouterons sans doute la société civile. Il n'est pas question d'imposer des projets dans ce domaine (…). L'essentiel est de respecter pleinement les traditions familiales russes", a indiqué M.Poutine lors d'un congrès de l'ONG "Résistance parentale de Russie".

    La Douma (chambre basse du parlement russe) examine actuellement deux projets de loi sur la justice des mineurs soumis par le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

    Le président a annoncé avoir reçu un appel signé par 141.000 personnes qui se disent préoccupées par la création de la justice des mineurs. Il a reconnu que certaines clauses des projets de loi sur la curatelle et la protection des droits des enfants présentaient des risques sociaux.

    La Russie a des traditions familiales séculaires, il y a eu toujours de grandes familles où plusieurs générations cohabitent sous le même toit, a rappelé M.Poutine. "Veiller sur les personnes âgées et les enfants a toujours été prioritaire pour les Russes. C'est cette tradition que nous devons rétablir. Il faut éviter de copier aveuglement l'expérience étrangère (dans le domaine de la justice des mineurs-ndlr.), y compris parce que ces modèles de contrôle de la vie sociale (…) ne sont pas toujours les meilleurs", a conclu le président.

    Lire aussi:

    Iran: plus de 20 mineurs tués dans une explosion
    Lavrov: la Russie ne persécute d’aucune façon la communauté LGBT
    Comment réhabiliter les enfants éduqués par Daech?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik