Ecoutez Radio Sputnik
    L'étoile de David

    Russie: l'antisémitisme recule sur fond de montée de l'islamophobie (rapport)

    © Sputnik . Ruslan Krivobok
    Politique
    URL courte
    102

    Le nombre d'agressions antisémites signalées en Russie poursuit sa baisse sur fond de montée de l'islamophobie, lit-on dans le rapport "Antisémitisme en Russie (2011-2012)" rédigé par un groupe d'experts de la communauté juive russe.

    Le nombre d'agressions antisémites signalées en Russie poursuit sa baisse sur fond de montée de l'islamophobie, lit-on dans le rapport "Antisémitisme en Russie (2011-2012)" rédigé par un groupe d'experts de la communauté juive russe.

    "Au cours de la période examinée, le niveau des délits à caractère antisémite en Russie est resté relativement bas. Parmi les raisons principales de cette baisse évidente de l'antisémitisme, les experts citent le transfert des sentiments xénophobes envers les juifs sur les ressortissants du Caucase et de l'Asie centrale", indique un communiqué de presse accompagnant la sortie du rapport.

    Selon les auteurs de l'étude, en 2011-2012, cinq attaques et 38 actes de vandalisme à caractère antisémite ont été enregistrés en Russie. Dans le même temps, en France, on a enregistré 177 cas de violence et de vandalisme à l'encontre des juifs et de leurs biens matériels rien qu'en 2012.

    Le rapport constate en outre la quasi inexistence en Russie du soi-disant "nouvel antisémitisme", caractéristique de plusieurs pays européens et basé notamment sur le rejet de la politique  étrangère de l'Etat hébreu.

    "Ce phénomène est en grande partie dû au fait que l'islamophobie de ces dernières années a alimenté un regain d'intérêt pour Israël en tant que pays combattant l'islamisme agressif", indiquent les experts.

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik